Logo Logo

Adhésion des médecins généralistes de Haute-Garonne au test immunologique dans le dépistage du cancer colorectal

Hodge, Stella and Vienne-Noyes, Sara (2017) Adhésion des médecins généralistes de Haute-Garonne au test immunologique dans le dépistage du cancer colorectal. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (658Kb)
    [img]
    Preview
    PDF
    Télécharger (481Kb)
      [img]
      Preview
      PDF
      Télécharger (389Kb)

        Résumé en français

        Introduction : le cancer colo-rectal (CCR) est le deuxième cancer le plus mortel en France. Le taux de participation au dépistage reste inférieur aux recommandations européennes fixées à 45%. En 2015, un nouveau test de dépistage immunologique, plus sensible a été introduit, afin d'augmenter le taux de participation. Le médecin généraliste (MG) est un acteur incontournable de ce dépistage. L'objectif principal était de déterminer si les MG de Haute-Garonne prescrivaient plus fréquemment le test immunologique que le test Hemoccult II(r) et de comparer leur perception de prescription à leur prescription réelle. Méthode : Il s'agit d'une étude rétrospective, menée en deux parties, en Haute-Garonne. Une partie des données est issue d'un questionnaire envoyé aux MG installés du département. L'autre partie des données est extraite de la base de donnée de la structure de gestion du dépistage organisé du cancer en Haute-Garonne (DOC 31) pour les médecins répondant au questionnaire. Résultats : le taux de participation était de 33,2 %, et 554 MG ont été inclus. Près de 78 % des MG déclarent avoir plus de facilité à convaincre les patients à participer au dépistage depuis l'arrivée du test immunologique. Plus de 95,6 % des médecins de notre étude ont réellement prescrit plus de tests immunologiques que de tests Hemoccult II(r). En moyenne 29 tests immunologiques de plus sont prescrits par médecin par rapport à l'Hemoccult II(r). Conclusion : les MG déclarent et prescrivent effectivement plus le test immunologique que le test Hemoccult II(r). Le test immunologique permet une meilleure adhésion du MG au dépistage.

        Date de soutenance: 13 Octobre 2017
        Directeur(s) de thèse: Rougé Bugat, Marie-Eveand Boyer, Pierre
        Sujet(s): Thèses > Médecine générale
        Facultés: Facultés > Rangueil
        Mots-clés libres: Médecin généraliste - Dépistage - Cancer colorectal - Test immunologique
        Déposé le: 14 Dec 2017 11:18

        Actions (login required)

        Voir document