Logo Logo

Premier épisode psychotique aigu : enquête sur l'accompagnement des proches et leurs besoins

Berthelot, Elisa (2016) Premier épisode psychotique aigu : enquête sur l'accompagnement des proches et leurs besoins. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Santé de Toulouse.)
Télécharger (235Kb)

    Résumé en français

    Introduction : de nombreuses études affirment qu'il est important d'accompagner les aidants de patients psychotiques afin d'améliorer la prise en charge de ces derniers, leur qualité de vie et celle de leurs proches. Notre étude s'intéresse à l'accompagnement des aidants en phase aigüe lors d'un premier épisode psychotique aigu, or peu d'études se consacrent à cette période. Nous souhaitons donc réaliser un état des lieux de la prise en charge des proches lors d'un premier épisode psychotique aigu. Méthode : nous avons réalisé une étude descriptive rétrospective basée sur deux enquêtes. La première est diffusée auprès de proches de patients ayant présentés un épisode psychotique aigu, les interrogeant sur leur premier contact avec la psychiatrie et sur l'accompagnement alors proposé. La deuxième enquête s'adresse à des psychiatres les questionnant sur leur accompagnement des proches au moment d'un premier épisode psychotique aigu. Résultat : nos résultats suggèrent que les familles ne sont pas satisfaites de l'accompagnement qui leur a été proposé. Elles font part d'une souffrance et de répercussions négatives de la maladie sur leur quotidien et d'une inquiétude relative à la méconnaissance de la pathologie mentale. Elles auraient souhaité un soutien plus important, avoir plus d'informations et d'aides pour la gestion du quotidien. Les psychiatres dénoncent également un accompagnement insuffisant qui serait essentiellement dû à un manque de moyens, de temps et à une absence d'organisation spécifique. Diverses idées pour améliorer l'accompagnement des familles ont pu être émises, notamment de favoriser un travail en réseau et de développer des dispositifs spécifiques. Conclusion : Notre étude révèle que l'accompagnement des familles lors d'un premier épisode psychotique aigu n'est pas satisfaisant. Les besoins des proches sont de comprendre les troubles et leur traitement, d'être soutenus pour y faire face, pour maintenir une unité familiale et pour accompagner au mieux le malade. Il parait important de développer un réseau de partenariat multi- disciplinaire autour du patient et de ses proches afin de proposer un accompagnement spécifique personnalisé. La prise en charge des familles devrait permettre de prévenir l'apparition de troubles psychiques chez les aidants et d'améliorer leur qualité de vie et celle du patient.

    Date de soutenance: 21 Mars 2016
    Directeur(s) de thèse: Bourcier, Axel
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Episode psychotique aigu - Bouffée délirante aigue - Aidants naturels - Intervention familiale - Psycho-éducation - Soutien - Accompagnement - Réseau de soin - Soignant référent
    Déposé le: 25 Apr 2016 17:22

    Actions (login required)

    Voir document