Logo Logo

Devenir à trois mois des patients hospitalisés au CHU de Toulouse pour une grippe grave durant l'épidémie 2014-2015

Chalufour, Fabien (2015) Devenir à trois mois des patients hospitalisés au CHU de Toulouse pour une grippe grave durant l'épidémie 2014-2015. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1043Kb)

    Résumé en français

    Objectif: cette étude a pour objectif de déterminer le devenir des patients présentant une forme grave de grippe lors de l'épidémie saisonnière 2014-2015 à 3 mois de leur sortie de soins intensifs ou de réanimation du CHU de Toulouse. Matériel et méthode: nous avons mené une étude rétrospective, uni-centrique au CHU de Toulouse du 1er Novembre 2014 à début juin 2015. Chaque patient de plus de 15 ans admis en unité de soins intensifs de pneumologie ou de réanimation du CHU de Toulouse et présentant une grippe confirmée virologiquement par PCR sur un prélèvement nasopharyngé été contacté par téléphone afin de répondre à un questionnaire. Résultats: 51 ont été inclus dans l'étude. La plupart ont été admis en réanimation pour une surinfection bactérienne ou un syndrome de détresse respiratoire aiguë. Les patients avaient moins de 65 ans dans la majorité des cas (65%). Les facteurs de risque fréquemment retrouvés étaient les pathologies respiratoires chroniques (37%) et l'obésité (37%). 85% des patients avaient au moins un facteur de risque ciblé par la vaccination. La ventilation mécanique invasive a été utilisée chez 24 patients et 4 patients ont eu recours à l'oxygénation extracorporelle. 39 patients ont accepté de répondre au questionnaire téléphonique. A 3 mois de la sortie de réanimation ou de soins intensifs, la qualité de vie était sérieusement altérée dans les domaines sommeil (42%), énergie (65%), psychologie (44%), asthénie (55%) et respiratoire (56%). Les domaines "douleur", "isolement social", "mobilité" ont été peu affectés. 2 décès ont été constatés à 3 mois et 4 en réanimation. Le sevrage tabagique à été obtenu pour la majorité des patients. La quasi-totalité des patients avaient pu regagner leur domicile. Conclusion: l'identification précoce à 3 mois de l'altération de la fonction respiratoire, du sommeil, de l'état thymique et de l'état général sur la composante "énergie et fatigabilité" devrait permettre,par une prise en charge adaptée, d'améliorer la qualité de vie des patients .

    Date de soutenance: 19 Octobre 2015
    Directeur(s) de thèse: Pontier-Marchandise, Sandrine
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Grippe - Réanimation - Cas graves - Qualité de vie - Epidémie
    Déposé le: 09 Nov 2015 10:41

    Actions (login required)

    Voir document