Logo Logo

Bistouris à ultrasons en chirurgie : état des lieux en 2015

Boy, Lauriane (2015) Bistouris à ultrasons en chirurgie : état des lieux en 2015. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2862Kb)

    Résumé en français

    Nous avons voulu établir un état des lieux du marché français, des avantages, des inconvénients et des principales indications des bistouris à ultrasons dans les blocs opératoires en 2015. Pour ce faire, une revue des données fournies par les fabricants et de la littérature internationale des 10 dernières années à été menée ; principalement via Pubmed et Google Scholar. Dans un deuxième temps, nous avons confronté ces données à une enquête de pratique et d'évaluation globale des bistouris à ultrasons auprès de chirurgiens français, via l'établissement d'un questionnaire et l'analyse de fiches opératoires et de comptes-rendus opératoires. Les seuls instruments comparables aux bistouris à ultrasons sont les dispositifs de thermofusion. Ils simplifient les techniques opératoires mais ont un coût non négligeable. Si les premiers sont plutôt intéressants pour leur capacité de dissection et leur faible diffusion thermique, les seconds semblent assurer une coagulation de meilleure qualité mais posent les contraintes liées à la présence d'électricité. La différence entre le diamètre maximal des vaisseaux à ligaturer tend à disparaitre avec l'arrivée sur le marché des nouveaux types de bistouris ultrasoniques. Les bistouris à ultrasons sont principalement utilisés en chirurgie digestive, urologique et gynécologique pour les ablations d'organes, complètes ou partielles, ouvertes ou cœlioscopiques. Pour les appendicectomies et cholécystectomies, bien que proposées par les fournisseurs, la technique conventionnelle reste tout de même la référence dans la pratique courante. Dans d'autres indications, comme les thyroïdectomies, les opinions des chirurgiens sont encore très partagées concernant leur utilisation à la place de la technique conventionnelle ou d'un instrument de thermofusion. Au final, le choix de la technologie employée reste souvent subjective et chirurgien dépendante. Il est influencé par l'appréciation personnelle de l'ergonomie de l'instrument, par la qualité de la formation à son utilisation, par la politique d'achat de l'établissement et par le rapport coût/bénéfices.

    Date de soutenance: 05 Octobre 2015
    Directeur(s) de thèse: Antignac, Stéphane
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: Bistouris - Ultrasons - Thermofusion - Chirurgie
    Déposé le: 20 Oct 2015 14:22

    Actions (login required)

    Voir document