Logo Logo

Expérience de la prothèse totale d'épaule inversée : à propos d'une série rétrospective de 67 cas

Faraud, Amélie (2015) Expérience de la prothèse totale d'épaule inversée : à propos d'une série rétrospective de 67 cas. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (5Mb)

    Résumé en français

    Les arthroplasties inversées de l'épaule initialement réservées aux omarthroses excentrées ont vues leurs indications s'accroître. L'objectif de notre étude était d'évaluer les résultats des arthroplasties inversées d'épaule toutes indications confondues et de déterminer des facteurs prédictifs d'évolution. De 2005 à 2013, 64 patients d'âge moyen 76 ans (63-92 ans) ont bénéficié de 67 prothèses et ont été évalués cliniquement et radiologiquement. Les indications étaient : omarthrose excentrée (38), rupture massive de coiffe sans arthrose (8), fracture céphalo-tubérositaire (14), séquelle de fracture (4), luxation invétérée (1), polyarthrite rhumatoïde (1) et omarthrose avec usure type B2 (1). Au recul moyen de 42 mois (12-114 mois), l'amélioration clinique était statistiquement significative avec un score de Constant s'améliorant de 17 à 62 points, une élévation antérieure active évoluant de 66° à 125°, une rotation externe passant de 8° à 17°, une rotation interne supérieure au niveau sacrum dans 66% des cas en préopératoire contre 79% en postopératoire. Les patients évaluaient leur épaule à plus de 70% d'une épaule normale (20-100%), 92% étaient satisfaits ou très satisfaits du résultat. Il existait 14 complications (21%) : 2 luxations, 3 atteintes sensitives résolutives du nerf axillaire, 4 atteintes sensitives du nerf ulnaire, un hématome, une algodystrophie, 3 fractures de fatigue de la scapula. Trois patients (4%) ont nécessité une reprise chirurgicale : 2 réductions et changement de polyéthylène pour luxations, une arthrolyse et résection des tubérosités dans le cadre d'une fracture de l'humérus proximal. L'analyse radiographique retrouvait un taux d'encoche scapulaire de 76%. L'analyse des facteurs pronostiques était en faveur de la voie delto-pectorale concernant les résultats cliniques et le positionnement des implants. Au delà de la position de chaque implant, l'angle gléno-métaphysaire élevé apparaît comme le principal facteur favorisant la survenue d'encoche. Nous n'avons pas retrouvé de corrélation entre les résultats cliniques objectifs et la présence d'une encoche. La prothèse inversée d'épaule permet d'obtenir des résultats cliniques satisfaisants dans une population âgée, quelque soit l'indication. Cependant si le taux de complication est non négligeable, le taux de révision reste faible. Devant les anomalies radiologiques, nous devons rester vigilants face à une détérioration des résultats cliniques avec le recul et réserver ces implants à une population de plus de 70 ans.

    Date de soutenance: 05 Juin 2015
    Directeur(s) de thèse: Mansat, Pierre
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Prothèse inversée d'épaule - Omarthrose excentrée - Rupture de coiffe des rotateurs - Encoche
    Déposé le: 29 Sep 2015 15:35

    Actions (login required)

    Voir document