Logo Logo

Cathétérisme cardiaque pédiatrique. Quel intérêt en 2015 ? Données du registre du CHU de Toulouse de 2010 à 2014

Barnet, Lucile (2015) Cathétérisme cardiaque pédiatrique. Quel intérêt en 2015 ? Données du registre du CHU de Toulouse de 2010 à 2014. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (2698Kb)

    Résumé en français

    Introduction : au cours des vingt dernières années, le cathétérisme est devenu de plus en plus interventionnel et un outil indispensable qui a permis un progrès important dans le diagnostic et le traitement des cardiopathies congénitales, augmentant la survie des enfants atteints. A Toulouse, le cathétérisme cardiaque est réalisé depuis 2010 au sein de l'hôpital des enfants. Cette technique permet de surseoir ou est une alternative à la chirurgie dans de multiples indications. Néanmoins, le cathétérisme est un examen invasif à risque de complication. D'autres part, les gestes sont effectués sous radioscopie et exposent aux rayonnements ionisants. L'enfant est plus radiosensible ce qui l'expose au risque stochastique de cancer à long terme. L'objectif de notre étude était de réaliser un état des lieux des indications et résultats du cathétérisme cardiaque pédiatrique à Toulouse. Nous avons recherché les complications et marqueurs de risque associés. Enfin les données de ce travail ont été incluses dans l'étude nationale Coccinelle qui cherche à quantifier un éventuel excès de risque de cancer à long terme attribuable à la dose reçue durant les cathétérismes pédiatriques. Méthodes : nous avons réalisé une étude épidémiologique, observationnelle, de cohorte, rétrospective, mono centrique et comparative. Tous les enfants ayant eu un cathétérisme cardiaque à Toulouse entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2014, ont été inclus. Les données recueillies concernaient l'épidémiologie de la population, les types de cathétérismes, les caractéristiques et taux de complications ainsi que l'irradiation liée aux procédures afin d'évaluer les référentiels locaux d'irradiation pour les actes principaux. Résultats : nous avons inclus 653 patients, âgés de 0 à 18 ans, et 747 procédures de cathétérisme. L'âge médian était de 4.1 ans, avec un poids médian de 15 kg. La plupart des enfants venait de la région Midi-Pyrénées et 20% venaient de l'inter région. Le cathétérisme réalisé le plus fréquemment était le cathétérisme interventionnel (79.6%) avec dans l'ordre la fermeture de CAP (22.2%), la fermeture de CIA (15%) et la dilatation de valve pulmonaire (10.5%). Le cathétérisme cardiaque présentait un taux global de succès élevé de 93%. Le taux de complications était relativement bas de 12.6% et le taux de complications sévères était de 4.3%. Les complications étaient pour la plupart attribuables au cathétérisme lui-même (35%), à la dilatation au ballon (19%) et à la mise en place de prothèse (10%). Le taux de décès secondaire à un cathétérisme était faible (0.5%). Le cathétérisme qui entrainait le plus de complication dans notre étude était la dilatation de valve aortique avec un risque élevé d'insuffisance valvulaire aortique notamment chez le nouveau-né (100%). Le taux d'irradiation varie de 6 à 12 Gy pour les procédures les plus fréquentes et observe une diminution ces dernières années liée aux réglages de la salle de cathétérisme. Les taux d'irradiation les plus élevés étaient retrouvés dans les cathétérismes de stenting de l'aorte et l'angioplastie avec stenting de l'artère pulmonaire. Conclusion : notre étude a retrouvé des taux de complications comparables à ceux de la littérature. Elle a permis de mettre en lumière les modifications à apporter pour diminuer le risque imputable à l'irradiation. Enfin, l'imagerie complémentaire dont l'échographie 2D et 3D et l'imagerie de fusion (Echonavigator) se développe actuellement en salle de cathétérisme pour augmenter la précision et diminuer le temps d'intervention et le taux d'irradiation de procédures de plus en plus complexes tel que le remplacement valvulaire percutané ou la fermeture de CIV.

    Date de soutenance: 18 Septembre 2015
    Directeur(s) de thèse: Hascoet, Sébastien
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Cathétérisme cardiaque pédiatrique - Complication - Irradiation
    Déposé le: 29 Sep 2015 17:47

    Actions (login required)

    Voir document