Logo Logo

Le retour d'informations des spécialistes vers les généralistes en Hautes-Pyrénées

Giraud, Stéphanie (2015) Le retour d'informations des spécialistes vers les généralistes en Hautes-Pyrénées. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2218Kb)

    Résumé en français

    Le médecin généraliste, devenu coordinateur du parcours de soin, est le correspondant privilégié de tous les professionnels de santé. Il semble cependant que dans sa pratique quotidienne, il rencontre des difficultés pour centraliser l'ensemble des données concernant ses patients, et cela malgré l'amélioration constante des moyens de communication. L'objectif de ce travail est de savoir comment les médecins généralistes sont informés du déroulement et des résultats des consultations spécialisées réalisées à leurs demandes et d'envisager des moyens afin d'améliorer cette communication. Pour cela, nous avons réalisé une étude descriptive quantitative par questionnaires envoyés par voie postale aux médecins généralistes installés en libéral dans les Hautes-Pyrénées. Sur 244 questionnaires envoyés, 134 réponses ont été receptionnées, soit un taux de réponse de 54.9%. Les omnipraticiens des Hautes-Pyrénées étaient globalement satisfaits des moyens utilisés pour communiquer avec les autres spécialités médicales avec une moyenne donnée de 7/10. Les informations, saisies par ordinateur pour 60.1% des réponses, leur étaient encore le plus souvent transmises par voie postale (36.7%) ou par l'intermédiaire du patient (26.1%). Concernant le contenu des réponses obtenues, 96.3% le jugaient adapté et correspondant à leurs attentes. Certains aspects restaient toutefois perfectibles. C'était le cas, en particulier, du délai de réponse, 1/4 des médecins interrogés ayant affirmé ne recevoir que parfois ou rarement les réponses de leurs confrères avant de revoir le patient. La communication jouant un rôle de plus en plus central dans le métier, 79.1% des répondants créaient des réseaux informels de correspondants spécialistes, et 62.7% affirmaient les avoir basés sur la qualité de cette communication. La féquence des échanges était très variable en fonction des spécialités. Les nouvelles générations semblaient faire une place grandissante aux établissements de soins du secteur privé, jugés plus accessibles. L'usage de l'informatique permet d'envisager de nouveaux outils, commes les MSS et le DMP, encore sous-exploités. Pourtant, le développement et la généralisation de ces deux outils sont apparus comme les deux principales propositions d'amélioration de la communication par les médecins généralistes interrogés.

    Date de soutenance: 28 Avril 2015
    Directeur(s) de thèse: Mesthe, Pierre
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Médecins généralistes - Spécialités médicales - Communication interprofessionnelle - Outils de communication - Informatisation - Messagerie sécurisée de santé - Dossier médical partagé - Réseaux informels de soins
    Déposé le: 07 May 2015 11:14

    Actions (login required)

    Voir document