Logo Logo

Perception du risque de perte d'autonomie par les personnes âgées : étude qualitative dans le cadre du projet pilote national PAERPA sur le territoire pilote des Hautes-Pyrénées (65)

Escourrou, Emile (2015) Perception du risque de perte d'autonomie par les personnes âgées : étude qualitative dans le cadre du projet pilote national PAERPA sur le territoire pilote des Hautes-Pyrénées (65). Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (6Mb)

    Résumé en français

    Introduction : le projet national PAERPA (Personnes Agées En Risque de Perte d'Autonomie) expérimente un parcours de santé optimal pour permettre de prévenir la perte d'autonomie et favoriser le maintien à domicile. En soins primaires, le projet prévoit la création d'une Coordination Clinique de Proximité (CCP) composée du médecin traitant, de l'infirmier(e), du (de la) pharmacien(ne), du (de la) kinésithérapeute et de tout autre professionnel intervenant au domicile du patient. La CCP doit permettre de favoriser le maintien à domicile de la personne âgée en risque de perte d'autonomie en évitant le recours inapproprié à l'hospitalisation et en favorisant la coordination des acteurs médicaux et sociaux. Objectifs : l'objectif principal était de comprendre la perception des personnes âgées concernant le risque de perte d'autonomie. L'objectif secondaire était de comprendre leurs attentes sur les rôles des différents acteurs de la CCP, dans la prévention de la perte d'autonomie. Méthodes : notre étude qualitative a été menée par entretiens individuels exploratoires puis semi-dirigés. Les personnes âgées interrogées étaient identifiées par les professionnels de santé et travailleurs sociaux comme à risque de perte d'autonomie pour des raisons médicales et/ou sociales ; et vivaient à domicile dans les bassins de santé des Hautes-Pyrénées. Trois sources de recrutement ont été utilisées pour un échantillonnage théorique : Médecins Généralistes, Centres Locaux d'Information et de Coordination, Centres Hospitaliers. L'analyse des données empiriques a été réalisée en utilisant la méthode de la théorisation ancrée. Résultats et discussion 15 entretiens individuels ont été réalisés pour obtenir une saturation des données théoriques. L'analyse du discours des personnes âgées a révélé sept facteurs exposant au risque de perte d'autonomie : l'isolement social, le mauvais état de santé physique et mentale, l'arrêt des sorties, des ressources faibles, un habitat et un environnement inadaptés. La prévention de la perte d'autonomie paraissait être opérée via la gestion et le contrôle par les personnes âgées de leur espace environnant. Cette gestion et ce contrôle de l'espace s'appuyaient notamment sur la famille, le cercle de voisinage et les infrastructures proches. Les professionnels de santé de la CCP semblaient avoir un rôle mineur, essentiellement matérialisé par le médicament (prescription, délivrance et prise). Conclusion : les résultats révèlent un décalage entre les perceptions des personnes âgées et les ambitions du projet PAERPA. Une meilleure connaissance des perceptions et attentes de la population cible pourrait favoriser son implication et son adhésion au projet.

    Date de soutenance: 07 Avril 2015
    Directeur(s) de thèse: Freyens, Anne
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Risque de perte d'autonomie - Prévention - Maintien à domicile - Organisation des soins - Parcours de santé - Personnes âgées - Projet PAERPA - Déprise
    Déposé le: 04 May 2015 11:28

    Actions (login required)

    Voir document