Logo Logo

Excoecaria agallocha L.

Albinet, Lucile (2015) Excoecaria agallocha L. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1860Kb)

    Résumé en français

    Les mangroves représentent un écosystème très particulier, dans lequel les organismes vivants, animaux et végétaux, ont dû développer des systèmes d'adaptation pour vivre et survivre, du fait de conditions environnementales particulières, telles que la salinité de ce milieu ou encore l'immersion des racines dans un sol saturé en eau. Excoecaria agallocha, une espèce appartenant à la famille des Euphorbiacées, est une plante qui vit au sein de cet écosystème, notamment en Asie du sud-est, et qui est connue pour sa toxicité. Cette plante a fait l'objet d'études phytochimiques, les chercheurs s'intéressant d'une part aux composés responsables de la toxicité de cette plante, mais également, du fait de ses conditions de vie particulières, à des métabolites secondaires potentiellement doués d'une activité biologique et qui seraient éventuellement valorisables en thérapeutique. Les travaux relatés dans la littérature ont mis en évidence de nombreux métabolites secondaires appartenant aux grandes familles chimiques tels que les terpènes et les flavonoïdes. Les diterpènes, principalement isolés du bois et des tiges, ont été particulièrement étudiés, et représentent presque 70% des molécules isolées de cette plante. Relativement peu d'études pharmacologiques portent sur les molécules isolées, les travaux de ce type décrits dans la littérature portant majoritairement sur des extraits encore complexes de cette plante. Certains sembleraient présenter des activités antiprolifératives et antalgiques. Enfin, des travaux portant sur la toxicité de cette plante ont mis en évidence l'implication de diterpènes de type daphnanes et tiglianes dans la toxicité induite par le latex d'Excoecaria agallocha. Ce travail bibliographique permet ainsi de montrer l'intérêt porté aux plantes de mangroves, dans le cadre de la recherche de molécules bioactives, via un exemple, E. agallocha, plante choisie pour sa potentielle richesse moléculaire liée à son milieu de vie extrême ainsi que sa toxicité.

    Date de soutenance: 16 Mars 2015
    Directeur(s) de thèse: Vansteelandt, Marieke
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: Excoecaria agallocha L. - Euphorbiacées - Ecosystème - Mangrove - Diterpènes - In vitro - Antiprolifératif - Toxicité
    Déposé le: 17 Apr 2015 12:59

    Actions (login required)

    Voir document