Logo Logo

Les gestes techniques en médecine générale : enquête auprès des médecins généralistes du Tarn

Luz, Xavier (2014) Les gestes techniques en médecine générale : enquête auprès des médecins généralistes du Tarn. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (2381Kb)

    Résumé en français

    Le geste technique, en soins primaires, participe à la relation médecin patient. Bien perçu par le patient, gratifiant pour le médecin, il ne doit en aucun cas disparaitre de son activité. Face à l'augmentation de l'assurance responsabilité civile professionnelle, la peur du procès, la pénurie de spécialistes, j'ai souhaité étudier la pratique de six gestes techniques en soins primaires. L'objectif est de dresser un état des lieux des pratiques, d'analyser les difficultés et les besoins pour tenter d'apporter des solutions. L'étude déclarative s'est déroulée en Janvier 2012, par enquête postale, auprès de 150 médecins généralistes tarnais. 90 questionnaires ont été analysés. Les taux de non pratique sont de 32.3% pour le FCU, 87.7% pour l'implant, 93.3% pour le DIU, 58.8% pour l'ECG, 64.4% pour les infiltrations, 84.4% pour les biopsies cutanées, 62.2% et 81.1% respectivement pour l'exérèse de molluscums, et de verrues. Les raisons de non pratique les plus citées sont la proximité des gynécologues et la faible demande des patientes pour le FCU, le manque de formation pour l'implant, le risque de complications et le manque de formation pour le DIU, la proximité du cardiologue ou des urgences et les difficultés d'interprétation pour l'ECG, la mauvaise formation et le risque médico-légal pour les infiltrations, le manque de formation et la proximité des dermatologues pour les biopsies cutanées et l'exérèse de molluscum et de verrues. Un laboratoire de gestes techniques dans chaque faculté, des journées de formation médicale continue entre généralistes partageant leurs compétences, une revalorisation de la rémunération de certains gestes, des campagnes d'information sur les compétences du médecin généraliste à pratiquer certains gestes techniques, le partage des compétences dans les cabinets de groupe, augmenteraient la prévalence des gestes. Néanmoins, la motivation des médecins généralistes reste probablement, le moteur principal du changement.

    Date de soutenance: 11 Septembre 2014
    Directeur(s) de thèse: Boutot, Jacques
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Geste technique - Médecine Générale - Frottis cervico utérin - Implant contraceptif - DIU - ECG - Infiltration - Biopsie cutanée - Verrue - Molluscum contagiosum - Enquête de pratique - Tarn
    Déposé le: 20 Mar 2015 11:18

    Actions (login required)

    Voir document