Logo Logo

Dépistage des troubles cognitifs, modalités et freins en médecine générale : étude de pratiques professionnelles en région Midi-Pyrénées

Aliacar, Laure (2014) Dépistage des troubles cognitifs, modalités et freins en médecine générale : étude de pratiques professionnelles en région Midi-Pyrénées. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1565Kb)

    Résumé en français

    L'objectif de notre étude était d'étudier l'attitude des médecins face à une plainte mnésique, les modalités du dépistage et les obstacles rencontrés en pratique de médecine générale, au travers d'un questionnaire envoyé aux médecins généralistes de Midi Pyrénées. Nous avons obtenu 149 réponses. Face à une plainte mnésique, 59% des médecins réalisent un dépistage des troubles cognitifs et 87.1% adressent au spécialiste en cas d'anomalie. Les principaux freins pour les généralistes sont dans 68.5% des cas le manque de temps, et dans 40.9% des cas l'absence de traitements médicamenteux efficaces. Pour 79.2% des médecins, le dépistage précoce est utile. Seuls 7 médecins suivent l'ensemble des recommandations HAS 2011 dans le dépistage des démences. L'analyse croisée montre que les médecins généralistes ayant une formation complémentaire en gériatrie ont une meilleure approche (p<0.05). En l'absence de traitements curatifs, en attendant de nouvelles molécules, il faut insister et promouvoir toutes les mesures non médicamenteuses qui sont primordiales dans la prise en charge du patient dément. Il faudrait sensibiliser les généralistes sur la détection précoce des troubles cognitifs et renforcer la formation.

    Date de soutenance: 30 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Delrieu, Julien
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Troubles cognitifs - Dépistage - Freins - Médecins généralistes - Midi-Pyrénées
    Déposé le: 04 Feb 2015 14:22

    Actions (login required)

    Voir document