Logo Logo

Chronicisation des douleurs abdominales aigües vues aux urgences : incidence et facteurs prédictifs

Durand, Guillaume (2014) Chronicisation des douleurs abdominales aigües vues aux urgences : incidence et facteurs prédictifs. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (901Kb)

    Résumé en français

    Objectif : l'objectif de notre étude était de déterminer l'incidence de la chronicisation des douleurs chez les patients ayant consulté aux urgences pour une douleur abdominal aigüe non traumatique et de décrire les facteurs associés à cette chronicisation. Patients et méthode : Nous avons réalisé une étude rétrospective aux urgences du Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse entre juin 2013 et juin 2014. Les patients ont été sélectionnés via la banque informatisée des données des urgences, puis contactés pour un entretien téléphonique par un médecin entre trois et quatre mois après leur passage aux urgences. Le critère de jugement principal était la persistance d'un score douloureux par Echelle Numérique (EN) supérieur à trois, à une fréquence minimale de deux fois par mois, entre trois mois après le passage aux urgences. Résultats : sur les 440 patients éligibles, 200 patients ont pu être contactés et ont donné leur consentement. Quarante deux patients (21%) décrivaient la persistance d'une douleur avec une EN supérieure à trois sur dix au moins deux fois par mois. Les facteurs associés à un risque de chronicisation étaient : l'âge (RC de 1,02 IC95% [1,01 - 1,05] par année) et le score de la Classification Clinique des Malades aux Urgences (RC de 0,40 IC95% [0,21- 0,75] par unité respectivement). Cent vingt-deux patients (61%) n'ont pas présenté de récidive douloureuse dans les trois mois suivant leur admission aux urgences. Conclusion : la chronicisation des douleurs après une consultation aux urgences pour des douleurs abdominales aigües concerne un patient sur cinq. L'âge et la gravité initiale de l'état clinique sont des facteurs prédictifs de chronicisation. L'absence de diagnostic organique (40.5% des patients de notre étude) n'était pas associé à un risque de chronicisation.

    Date de soutenance: 12 Septembre 2014
    Directeur(s) de thèse: Bounes, Vincent
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Chronicisation - Douleur abdominale - Urgences - Oligoanalgésie
    Déposé le: 18 Dec 2014 18:36

    Actions (login required)

    Voir document