Logo Logo

Etude de faisabilité du test G8 en médecine générale

Puel, Aubéri (2014) Etude de faisabilité du test G8 en médecine générale. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (873Kb)

    Résumé en français

    Introduction : actuellement en France plus de la moitié des nouveaux cas de cancer diagnostiqués concernent des personnes de plus de 65 ans. Leur prise en charge est souvent complexe du fait d'un contexte de comorbidités et de fragilité accrue. Un des objectifs des trois plans cancer successifs est l'amélioration de la prise en charge de ces malades par la mise en place d'une filière de soin spécifique et par le renforcement du rôle du médecin généraliste (MG). Le G8 a été validé comme outil hospitalier de repérage des patients âgés à risque de mauvaise tolérance du traitement oncologique. Or tous les patients de plus de 70 ans ne sont pas encore évalués avant leur prise en charge. L'objectif de mon travail est d'étudier la faisabilité du G8 au cours d'une consultation de médecine générale. Matériel et méthode : nous avons réalisé une étude descriptive et transversale auprès de 150 MG exerçant en Midi-Pyrénées. Ceux-ci devaient réaliser le G8 auprès de 3 de leurs patients âgés atteints ou pas d'un cancer, étaient exclus les patients vivant en EHPAD, puis ils devaient répondre à un questionnaire de sept items afin de recueillir leur ressenti sur le test. Résultats : 44 réponses ont été obtenues, soit 132 tests G8 réalisés. Les MG sont majoritairement des hommes (n=31, 70%), d'âge médian 53 ans (+/-10.3 ans) et 25 % avaient une formation spécifique en gérontologie. Le temps moyen de réalisation du G8 est de 3.6 minutes (+/-2.1 min). 95 % des MG trouvent ce temps adapté à une consultation de médecine générale et 73% estiment ce test utile. Dans 35% des cas (n=46) le G8 a dépisté une fragilité alors que le médecin ne considérait pas son patient comme fragile. Conclusion : le G8 semble donc réalisable au cours d'une consultation de médecine générale. De plus larges études sont nécessaires pour confirmer ce résultat et former les MG à son utilisation. Ceci pourrait améliorer la prise en charge oncogériatrique des patients.

    Date de soutenance: 04 Décembre 2014
    Directeur(s) de thèse: Rouge Bugat, Marie Eveand Chicoulaa, Bruno
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Fragilité - Patients âgés atteints de cancer - G8 - Soins primaires
    Déposé le: 17 Dec 2014 14:50

    Actions (login required)

    Voir document