Logo Logo

Profil des facteurs de risque des infarctus cérébraux cryptogéniques et des différents sous groupes étiologiques chez les sujets jeunes : résultats d'une études rétrospective de 400 patients

Jaffre, Aude (2014) Profil des facteurs de risque des infarctus cérébraux cryptogéniques et des différents sous groupes étiologiques chez les sujets jeunes : résultats d'une études rétrospective de 400 patients. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1153Kb)

    Résumé en français

    Objectif : les études ayant porté sur les facteurs de risque des accidents vasculaires cérébraux du sujet jeune, ont généralement analysé les infarctus cérébraux dans leur globalité, sans distinction étiologique. L'objectif de ce travail était d'identifier le profil de risque cardiovasculaire des patients jeunes victimes d'infarctus cérébral cryptogénique et selon les différents sous-groupes étiologiques. Méthodes : dans cette étude rétrospective monocentrique, les données des patients âgés de 16 à 54 ans, admis pour un premier infarctus cérébral, ont été recueillies. L'étiologie de ces infarctus était établie grâce à la classification ASCOD (A pour athérothrombose, S pour " small vessel disease " soit la microangiopathie, C pour les causes cardio-emboliques, O pour les autres causes, D pour les dissections). L'association entre les différents groupes étiologiques, dont les infarctus cryptogéniques, et l'âge, le sexe, le tabagisme, l'hypertension, le diabète et les variables lipidiques a été étudiée par régression logistique multinomiale. Les patients admis pour un infarctus cryptogénique ont été comparés à des témoins issus de la population générale, appariés pour le sexe et l'âge. Résultats : 400 patients ont été inclus avec un âge moyen de 44.5 (8.5) ans. Les infarctus liés à l'athérothrombose, qui représentait la principale étiologie identifiée, étaient associés à l'âge, au tabagisme, à l'hypertension, au diabète et à un taux faible de HDL-cholestérol. Les infarctus liés à la microangiopathie étaient associés à l'âge et à l'hypertension. Les infarctus de cause cardio-embolique étaient corrélés à l'âge. Les infarctus cryptogéniques représentaient 51% (204 patients) de l'ensemble des patients, et étaient associés au tabagisme non sevré. Chez ces patients, le tabagisme non sevré était fortement associé à la présence de plaques athéromateuses carotidiennes non sténosantes et de thrombus intraluminaux. Conclusion : Le profil des facteurs de risque varie selon l'étiologie des infarctus cérébraux chez les sujets jeunes. Le tabagisme est un puissant facteur de risque des infarctus cryptogéniques via un probable mécanisme athérogène et thrombogène.

    Date de soutenance: 13 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Ferrieres, Jean
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Infarctus cérébral - Jeune - Facteurs de risque - Cryptogénique - Athérosclérose
    Déposé le: 17 Dec 2014 10:08

    Actions (login required)

    Voir document