Logo Logo

Evaluation de la méthode de Blount dans la prise en charge des fractures supracondyliennes de l'humérus de l'enfant stades III et IV de Lagrange et Rigault

Pham, Thi Thuy Trang (2014) Evaluation de la méthode de Blount dans la prise en charge des fractures supracondyliennes de l'humérus de l'enfant stades III et IV de Lagrange et Rigault. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2257Kb)

    Résumé en français

    Introduction : la crainte des complications ischémiques rend le traitement orthopédique par méthode de Blount controversé dans les fractures supracondyliennes de l'humérus de l'enfant (FSH) de stades III et IV de Lagrange et Rigault. L'objectif de cette étude était d'évaluer les résultats cliniques et radiographiques de cette méthode dans ces indications. Matériels et méthodes : il s'agit d'une étude rétrospective, monocentrique, de 2003 à 2013. L'évaluation clinique était faite selon les critères de Flynn. L'analyse radiographique comprenait la mesure de l'angle de Baumann, de l'angle d'antéversion épiphysaire, la ligne humérale antérieure et l'angle huméro-ulnaire. Résultats : parmi les 447 enfants pris en charge pour une FSH types III ou IV, 339 enfants ont été traités par la méthode de Blount dont 254 inclus dans l'analyse clinique et radiographique avec un suivi moyen de 36,8 mois et 85 avec un recul à la consolidation inclus uniquement dans l'analyse radiographique. Soixante et onze pourcent des FSH étaient des types IV. Le délai moyen de prise en charge était 5.7 heures. Les résultats cliniques selon les critères de Flynn étaient satisfaisants dans 97% des cas. Aucun syndrome des loges n'était déploré. Il existait une modification de l'angle de Baumann avec une tendance à la correction du cubitus varus avec le recul (p=0.00025). Aucune modification de l'angle d'antéversion épiphysaire n'était retrouvé avec le recul. La ligne humérale antérieure croisait le tiers moyen ou la jonction tiers moyen- tiers postérieur du capitellum dans 96.7% des cas. L'angle huméro-ulnaire moyen était de 8.7° IC95% [7.84 ; 9.62] au dernier recul. Conclusion : les indications du traitement par la méthode de Blount peuvent être étendues aux stades III et IV, à condition d'obtenir une réduction anatomique et stable. Les échecs sont le plus souvent dus à des erreurs d'indication. La surveillance clinique et radiologique doit être rigoureuse afin d'éliminer le syndrome des loges et les déplacements secondaires.

    Date de soutenance: 08 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Sales de Gauzy, Jérôme
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Fracture supracondylienne de l'humérus - Enfant - Traitement orthopédique - Méthode de Blount
    Déposé le: 16 Dec 2014 10:01

    Actions (login required)

    Voir document