Logo Logo

Métabolisme des folates et de l'homocysteine dans la sclérose latérale amyotrophique

Grosset-Janin, Clara (2014) Métabolisme des folates et de l'homocysteine dans la sclérose latérale amyotrophique. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1221Kb)

    Résumé en français

    La Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative rare, dont les mécanismes physiopathologiques ne sont pas bien connus, entraînant une dégénérescence sélective des motoneurones. Le rôle du métabolisme des folates et notamment de l'homocystéine a été soulevé récemment par plusieurs études. Nous avons réalisé une étude exploratoire auprès de 13 patients atteints de SLA. Notre objectif principal était de confirmer la baisse du 5-MTHF et l'élévation de l'homocystéine dans le LCS des patients SLA au moment du diagnostic. Les objectifs secondaires étaient d'établir des corrélations avec le phénotype des patients et d'analyser les mécanismes éventuellement impliqués. Nous montrons une tendance à la diminution du 5-MTHF dans le LCS des patients SLA, non significative (p=0.14), mais avérée pour 6 patients. Cependant, celle-ci n'est pas associée à une élévation de l'homocystéine dans le LCS ni à une diminution de la méthionine. Ainsi, l'implication d'un trouble du métabolisme des folates par l'intermédiaire de la voie de la reméthylation au sein du système nerveux central ne semble pas confirmée. Cette étude soulève l'hypothèse de l'implication d'autres voies métaboliques nécessitant des explorations complémentaires (activité de la SOD notamment). Par ailleurs, nos résultats semblent mettre en évidence des taux d'homocystéine dans le sang similaires aux études antérieures, possiblement corrélés au délai diagnostique. De façon inattendue, nous avons observé que les taux d'homocystéine dans le LCS étaient corrélés à l'atteinte cognitive. D'autres études sont nécessaires afin de démontrer l'intérêt éventuel de l'homocystéine dans le LCS en tant que biomarqueur de l'atteinte cognitive dans la SLA. L'incidence de la diminution du 5-MTHF dans le LCS soulève l'intérêt de la supplémentation en folates chez les patients atteints de SLA, en raison de son rôle anti-apoptique montré chez l'animal.

    Date de soutenance: 10 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Cintas, Pascal
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Sclérose latérale amyotrophique - Folates - 5-MTHF - Homocystéine
    Déposé le: 05 Dec 2014 12:37

    Actions (login required)

    Voir document