Logo Logo

Distension de la gaine du nerf optique en épreuve de Head Down Bed-Rest : étude physiopathologique et implications cliniques

Hammoud, Sirine (2014) Distension de la gaine du nerf optique en épreuve de Head Down Bed-Rest : étude physiopathologique et implications cliniques. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (2522Kb)

    Résumé en français

    Introduction : la National Aeronautics and Space administration (NASA) a récemment décrit un panel de modifications ophtalmologiques associé à une exposition à la microgravité prolongée, incluant la survenue d'un Oedeme Papillaire (OP), d'une hypermétropisation, de plis choroïdiens et de nodules cotonneux chez des astronautes exposés. L'hypothèse étiologique fédératrice serait une élévation de la pression intra-crânienne (PIC), globale ou localisée à l'espace sous arachnoïdien du nerf optique (NO), associée à une hypotonie relative en microgravité. Objectif : rechercher une distension de la gaine du nerf optique en épreuve de Head-Down Bed Rest (HDBR), comme reflet d'une élévation de la PIC, et étudier la répercussion en tomographie à cohérence optique (OCT) de type Spectral-Domain (SD) sur l'épaisseur de la Retinal Nerve Fiber Layer (RNFL) et sur l'évolution de la pression intraoculaire (PIO) en HDBR. Méthodes : nous avons conduit une étude uni-centrique analytique expérimentale prospective sur 12 volontaires sains en HDBR avec mesures échographiques du diamètre de la gaine du nerf optique (ONSD), comme reflet de la PIC, avant HDBR et entre J16-J20, au cours de 2 sessions de 21 j. La RNFLT et la PIO ont été évaluées au cours de 3 sessions en HDBR de 21 jours . Résultats: durant la 1ère et la 2ème session de HDBR, une augmentation significative de l'ONSD fut mise en évidence, respectivement (3,91 mm +/- 0,48) vs (4,48 mm+/- 0,4) p=0,008 et (3,83 mm +/- 0, 31) vs (4,77 mm +/- 0,6) p=0,008. Une différence significative fut mise en évidence sur la moyenne des deux sessions (3,87 mm + / - 0,39) allant de 3,3 à 4,4 mm, et (4,62 mm +/- 0,35) allant de 3,95 à 5,1 mm de moyenne p=0,005. Une augmentation significative entre les épaisseurs centrales RNFL des deux yeux avant (96,46 µm +/- 9,5) et après HDBR (97,83 µm +/- 9,05) fut notée à la première session (p=0,02), qui était la session la plus complète avant sorties d'étude de patients (n=12 patients). Aucune différence significative ne fut mise en évidence entre les épaisseurs RNFL moyennes des session 2 et 3 (p=0,9 et 0,52).Les moyennes des 3 sessions ne révèlent pas de différence significative (p=0,084). La PIO était significativement augmentée entre J-4 (14,6 mm Hg+/- 2,35) et J 1 (16,8 mm Hg+/- 2,95) p =0,01, J2 (16,2 mm Hg+/_ 2,65) p= 0,01 et J3 (16,0 mm Hg+/-1,62) p= 0,05, corrélant l'hypothèse d'un pic initial de la PIO en HDBR. Il n'a pas été mis en évidence de diminution significative de la PIO moyenne durant les sessions de HDBR, ne permettant pas de conclure sur la présence d'une hypotonie induite. Conclusion : l'augmentation significative de l'ONSD retrouvée dans notre étude est un reflet de l'élévation de la PIC augurant en apesanteur et probablement à l'origine d'un syndrome oculaire de microgravité. Une étude de critères échographiques, IRM, OCT et de la PIO au cours d'une HDBR de 60 jours permettrait d'évaluer la cinétique de ce phénomène et de renforcer nos conclusions.

    Date de soutenance: 03 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Mahieu, Laurence
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Microgravité - Diamètre de la gaine du nerf optique - HDBR - Oedeme papillaire - Hypertension intracrânienne - Gradient translaminaire
    Déposé le: 04 Dec 2014 18:28

    Actions (login required)

    Voir document