Logo Logo

Résultat du traitement focal par HIFU ABLATHERM(r) pour cancer localisé de la prostate : étude de la place de l'IRM et implication pour la surveillance après thérapie focale

Hoquetis, Lionel (2014) Résultat du traitement focal par HIFU ABLATHERM(r) pour cancer localisé de la prostate : étude de la place de l'IRM et implication pour la surveillance après thérapie focale. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1991Kb)

    Résumé en français

    Objectif : analyser les résultats carcinologiques et radiologiques du traitement partiel par HIFU dans les cancers localisés de Prostate. Population et méthodes : étude prospective monocentrique, d'une cohorte de 31 patients consécutifs ayant eu une séance d'HIFU focal pour cancer de la prostate localisé, entre octobre 2009 et mars 2014. Les critères d'évaluation étaient : PBP de contrôle à 6 mois, suivi du PSA total et réalisation d'une IRM de contrôle. L'ensemble des IRM pré et post-opératoires ont été relues par un seul praticien, en aveugle du traitement avec recherche de cible, évaluation du volume prostatique, et description des modifications IRM induites par HIFU. Résultats : 31 patients ont été traités par HIFU centré sur un lobe dans notre centre. Le PSA initial médian était de 6.0 ± 2.5 ng/ml. Le volume initial moyen mesuré par IRM était de 45 ml. Le PSA nadir médian était de 1.15 ± 1.5 ng/ml. Apres un suivi médian de 20.2 mois, aucune récidive sur la zone traitée n'a été prouvée. L'IRM de réévaluation retrouvait un volume traité de 39.3% du volume initial, l'évaluation de la zone traitée avait une valeur prédictive négative de 100% et de 84% sur la zone non traitée. Un PSAd =0.1 ng/ml2 était un facteur prédictif de tumeur controlatérale (p=0.042). Conclusion : l'IRM de contrôle à 6 mois après traitement focal par HIFU a montré son efficacité dans la surveillance de la glande traitée, et pourrait se substituer aux biopsies randomisées si le PSAd =0.1 ng/ml2 au cours du suivi.

    Date de soutenance: 08 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Malavaud, Bernard
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Imagerie par résonance magnétique - High-intensity focused ultrasound - Cancer de la prostate - Thérapie focale - PSA densité - Biopsie
    Déposé le: 04 Dec 2014 18:17

    Actions (login required)

    Voir document