Logo Logo

Impact des comorbidités sur la prise en charge des cancers de la prostate : du diagnostic au traitement

Lunardi, Pierre (2014) Impact des comorbidités sur la prise en charge des cancers de la prostate : du diagnostic au traitement. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1963Kb)

    Résumé en français

    Il s'agit d'une étude rétrospective sur 633 patients atteints d'un cancer de la prostate diagnostiqué en 2011 en région Midi-Pyrénées, évaluant l'influence de l'âge et des comorbidités sur le diagnostic et le traitement des cancers de la prostate en pratique courante. Le score de Charlson et le risque évolutif augmentaient avec l'âge (p<0,001). La réalisation d'un PSA et de biopsies prostatiques diminuaient significativement avec l'avancée en âge et l'augmentation des comorbidités (p<0,001). Le cancer de la prostate était diagnostiqué plus fréquemment dans la tranche d'âge des 60-80 ans et chez des patients présentant significativement moins de comorbidités que la population de référence (p<0,001). Aucune différence n'était retrouvée en faveur d'une influence du score de Charlson sur la probabilité de réalisation d'un traitement curatif (HR=0,89 ; 95% IC {0,70-1,15}), contrairement à l'âge avec une réduction de 12% par tranches d'âge (HR=0,88, 95% IC {0,85-0,91}). On ne retrouvait un impact des comorbidités que lors du choix du type de traitement curatif, avec une diminution du taux de prostatectomies de 60% pour chaque point de comorbidité supplémentaire (HR=0,384 ; 95% IC {0,15-0,95}) au profit de l'irradiation. Cette étude de population objectivait une sélection des patients ne présentant pas ou peu de morbidités compétitives lors du diagnostic de cancer de la prostate. Même si l'âge restait le principal facteur décisionnel en matière de traitement, le taux de sur-traitement estimé était inférieur à ceux retrouvés dans la littérature (17,7% sur l'ensemble de la population), 70% des cas concernaient des patients de moins de 75 ans. Inversement, le taux de sous traitement estimé concernait 19,3% des patients de plus de 75 ans présentant une maladie à risque intermédiaire ou élevé et aucunes comorbidités.

    Date de soutenance: 31 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Malavaud, Bernard
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Cancer de la prostate - Age - Comorbidités - Score de Charlson - Sur-diagnostic - Sur-traitement - Sous-traitement
    Déposé le: 03 Dec 2014 16:35

    Actions (login required)

    Voir document