Logo Logo

Evaluation des pratiques professionnelles concernant l'utilisation du sondage vesical chez les personnes âgées aux urgences du CHU de Toulouse et du centre hospitalier du Val d'Ariège

Maynier, Gauthier (2014) Evaluation des pratiques professionnelles concernant l'utilisation du sondage vesical chez les personnes âgées aux urgences du CHU de Toulouse et du centre hospitalier du Val d'Ariège. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (395Kb)

    Résumé en français

    Evaluation des pratiques professionnelles concernant l'utilisation du sondage vésical chez les personnes âgées aux urgences du CHU de Toulouse et du centre hospitalier du Val d'Ariège. Objectifs : évaluer la prévalence des sondages urinaires inappropriés chez les personnes âgées de 75 ans ou plus dans les services d'urgences. Décrire la population et les indications à risque de sondage inapproprié. Matériel et Méthodes : étude transversale avec recueil de données prospectif, multicentrique sur les urgences de Toulouse (Purpan et Rangueil) et du centre hospitalier du Val d'Ariège (CHIVA). L'étude incluait par le biais d'un questionnaire rempli par les médecins, les patients de 75 ans ou plus ayant bénéficié d'un sondage urinaire à demeure aux urgences du 27 janvier au 01 juin 2014. Résultats : parmi les 163 patients inclus dans cette étude, 45 présentent un sondage inapproprié (27,6 % ; IC95%= [20,90-35,14]). Le sexe féminin est le seul facteur de risque de sondage inapproprié retrouvé en analyse uni- ou multivariéé (respectivement OR=3,266 ; IC 95 % [1,652-7,275] p = 0,001 et OR=2,729 ; IC95 % [1,044-7,130] p = 0,04. Les indications de sondage les plus fréquemment retrouvées comme inappropriées sont la surveillance de la diurèse, la réalisation d'un examen d'urines, le syndrome confusionnel. Les cas d'insuffisance rénale aiguë non obstructive et de décompensation cardiaque autre qu'œdème aigu pulmonaire sont les situations les plus à risque de sondage inapproprié. Conclusion : plus d'un quart des sondages réalisés aux chez les patients de 75 ans ou plus urgences de Toulouse et du CHIVA sont inappropriés. Le sexe féminin est le seul facteur de risque retrouvé.

    Date de soutenance: 06 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Lauque, Dominique
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Sondage vésical à demeure - Sondage vésical inapproprié - Personnes âgées - Urgences
    Déposé le: 19 Nov 2014 18:02

    Actions (login required)

    Voir document