Logo Logo

Le vécu et les attentes des médecins généralistes de Midi-Pyrénées face aux personnes âgées de plus de 75 ans atteintes de cancer : étude qualitative

Dardenne, Sophie and Boennec, Florian (2014) Le vécu et les attentes des médecins généralistes de Midi-Pyrénées face aux personnes âgées de plus de 75 ans atteintes de cancer : étude qualitative. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1550Kb)

    Résumé en français

    Introduction : pour offrir aux personnes âgées atteintes de cancer une prise en charge globale de qualité, le concept d'oncogériatrie se développe par les différents Plans Cancer et la naissance des Unités Pilotes de Coordination en OncoGériatrie. Le test de dépistage G8 (outil Oncodage) permet d'identifier les patients âgés fragiles atteints de cancer pouvant bénéficier d'une évaluation gériatrique standardisée permettant l'adaptation de la prise en charge thérapeutique. L'objectif de notre étude qualitative est de déterminer le vécu et les attentes des médecins généralistes de Midi-Pyrénées face aux personnes âgées atteintes de cancer dans leur pratique quotidienne, dans leurs relations avec les médecins spécialistes et avec le réseau oncogériatrique à travers le test G8. Méthodologie : il s'agit d'une étude qualitative par focus groupes semi - dirigés. Nous avons interrogé des médecins généralistes exerçant en Midi-Pyrénées par le biais d'un guide d'entretien préalablement établi. Les discussions ont été enregistrées puis retranscrites de façon intégrale. Le verbatim a ensuite été codé dans un tableau pour dégager des thèmes et hypothèses. Résultats : au total, 3 focus groupes ont été réalisés dans 3 départements, regroupant 26 médecins généralistes, durant 1h34 en moyenne. Les différents thèmes abordés sont la spécificité de la personne âgée, le dépistage, le diagnostic et son annonce, le test d'évaluation G8, la décision thérapeutique avec la RCP, la relation avec les spécialistes, le réseau d'oncogériatrie, le suivi à domicile, les soins palliatifs, la fin de vie et les formations. Conclusion : le médecin généraliste a parfois le sentiment d'être isolé devant cette prise en charge lourde et chronophage. Une amélioration de la communication entre médecin généraliste et oncologue semble nécessaire. Il nous semble également justifié de prendre en compte l'avis du médecin généraliste en amont de la décision thérapeutique. C'est pourquoi il serait intéressant de rajouter une ligne dans la fiche de présentation des patients à la RCP avec l'avis de celui ci. Replacer le médecin généraliste au centre de la prise en charge du patient âgé atteint de cancer par le biais du test G8 et du réseau d'oncogériatrie semble être une des solutions envisageables.

    Date de soutenance: 10 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Chicoulaa, Bruno
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Médecine générale - Oncogériatrie - Test G8 - Etude qualitative
    Déposé le: 19 Nov 2014 17:46

    Actions (login required)

    Voir document