Logo Logo

Comparaison de deux types de cellules souches pluripotentes : embryonnaires et induites

Gregoire, Hélène (2014) Comparaison de deux types de cellules souches pluripotentes : embryonnaires et induites. Thèse d'exercice en Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (3939Kb)

    Résumé en français

    Les récentes découvertes du Pr Yamanaka sur la reprogrammation des cellules différenciées en cellules souches iPS ouvrirent des perspectives équivalentes à celles des cellules souches embryonnaires (ESC) dans le domaine de la thérapie cellulaire. Pour savoir à quel point les iPSC se rapprochent des ESC, il faut d'abord comprendre les deux caractéristiques d'une cellule souche, auto-renouvellement et différenciation, les différents degrés de potence et comment obtenir de ces cellules qu'elles soient pluripotentes. Les ESC obtenues à partir de l'ICM d'un embryon sont comparées aux iPSC obtenues par transfection de quatre gènes : Oct3/4, Sox2, c-Myc et Klf4. Les essais cliniques en cours sont plus nombreux et moins chers pour les ESC, mais les iPSC ont l'avantage du statut immunitaire et de la bioéthique. Ces problèmes éthiques soulèvent en effet la question de la nature de l'embryon ainsi que de la place de l'éthique dans le domaine médical. Les iPSC peuvent-elles remplacer les ESC et est-il pertinent de freiner la recherche sur les seuls motifs éthiques ?

    Date de soutenance: 03 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Couderc, Bettina
    Sujet(s): Pharmacie
    Facultés: Pharmacie
    Mots-clés libres: Cellules souches - Pluripotence - Embryonnaire - Reprogrammation - IPS - Comparaison - Ethique - Essais cliniques
    Déposé le: 14 Nov 2014 12:52

    Actions (login required)

    Voir document