Logo Logo

Suivi en pratique courante de patients traités par analogues du GLP-1. Analyse à 3 ans de la poursuite du traitement, de l'évolution glycémique et pondérale et des effets indésirables. Evaluation des opinions et expériences des patients et de leurs médecins traitants

Fontan, Laure (2014) Suivi en pratique courante de patients traités par analogues du GLP-1. Analyse à 3 ans de la poursuite du traitement, de l'évolution glycémique et pondérale et des effets indésirables. Evaluation des opinions et expériences des patients et de leurs médecins traitants. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2237Kb)

    Résumé en français

    Contexte : les études de phase III ont montré une efficacité glycémique et un avantage pondéral des analogues du GLP-1 chez le patient diabétique de type 2. Objectif : nous avons analysé en pratique courante la poursuite à 3 ans du traitement par analogue du GLP-1, les causes d'arrêts, les effets glycémiques et pondéraux, les effets indésirables et les opinions et expériences des patients et de leurs médecins traitants. Méthode : nous avons réalisé une étude observationnelle, rétrospective, unicentrique au C.H de Tarbes. La population était des patients diabétiques de type 2 pour qui un traitement par analogue du GLP-1 avait été débuté au cours d'une hospitalisation en service de diabétologie en 2010. Résultats : nous avons analysé 59 patients (sex ratio 0,9, âge 60,6±9,8, ancienneté du diabète 11,4±7, HbA1c 8,4±1,5%, IMC 36,4±8,6 kg.m-2, 63% des patients traités initialement avec de l'insuline). 22 patients (37%) poursuivaient le traitement en fin d'étude. Les principales causes d'arrêts étaient l'échec (70%) et l'intolérance digestive (22%). Nous avons trouvé une tendance à la diminution de l'HbA1c : -0,6% (p=0,02) au 6ème mois, -0,8% (p=0,03) au 12ème mois, -0,5% (p=0,09) au 24ème mois et -0,27% (p=0,26) au 36ème mois. La perte de poids était significative, progressive et constante, de -11,3kg (p<0,001) au 36ème mois. 25 patients (38%) ont présenté des effets indésirables, digestifs le plus souvent. 32 patients (49%) ont répondu au questionnaire. 9 patients constataient une amélioration de leur qualité de vie, il n'y avait pas de modification pour 15 patients et une dégradation pour 8 patients. 29 médecins (54%) ont répondu. La balance bénéfice-risque était en faveur des analogues du GLP-1 pour 12 médecins, nulle pour 11 médecins et défavorable pour 6 médecins. Conclusion : nous n'avons pas montré d'efficacité glycémique des analogues du GLP-1 à 3 ans. Les caractéristiques initiales des patients semblent avoir une influence sur l'efficacité des analogues du GLP-1.

    Date de soutenance: 01 Octobre 2014
    Directeur(s) de thèse: Louvet, Pierre-Jean
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Diabète de type 2 - Analogues du GLP-1 - Efficacité - Glycémique - Efficacité pondérale - Effets indésirables - Questionnaire d'opinion et d'expérience
    Déposé le: 12 Nov 2014 12:59

    Actions (login required)

    Voir document