Logo Logo

La substitution des bétabloquants en 2011 : différence dans le taux de substitution et facteurs associés

Daubercies, Pauline (2014) La substitution des bétabloquants en 2011 : différence dans le taux de substitution et facteurs associés. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (906Kb)

    Résumé en français

    Objectif : rechercher une variation du taux de substitution au sein de la classe des bétabloquants en fonction des principes actifs et étudier les facteurs associés. Méthode : une étude descriptive transversale a été réalisée entre le 01 Mars 2010 et le 28 février 2011, basée sur les données du SNIIRAM (Système National d'Information Inter Régimes de l'Assurance Maladie), et concernant la délivrance en officine de ville, de tous les bétabloquants remboursés (princeps et génériques) dans la région Midi Pyrénées. A l'aide du code CIP, nous avons calculé et comparé en DDD les taux de substitution de chaque principe actif à l'aide d'un test du Chi2. Une étude de cohorte observationnelle prospective a ensuite été réalisée sur la même période et 38 015 patients ont été inclus. Notre critère principal d'évaluation a été le taux de substitution d'un princeps par un générique du même principe actif en fonction de différentes variables. Une analyse multivariée à l'aide d'un modèle de régression logistique a été réalisée pour évaluer les facteurs associés à la substitution par générique par rapport au maintien sous princeps. Résultats : il existe une différence statistiquement significative entre les taux de substitution des 9 principes actifs de bétabloquants (p<0,001). Le taux de substitution en fonction de la DDD varie de 14 % pour le nébivolol à 89,5% pour l'aténolol. Les facteurs associés à la substitution sont l'âge, le régime d'affiliation (MSA et RSI) et la date de générication du principe actif. Plus de 56 % des patients ont été exclus car ils n'étaient ni stables sous princeps ni sous génériques. Conclusion : dès son inscription dans le répertoire des Génériques, le principe actif s'inscrit dans une dynamique de substitution. Malgré cela, cette étude confirme qu'il existe des différences de consommation en fonction du type de population et que la méfiance persiste vis a vis des génériques. Des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer le taux de maintien sous générique après substitution.

    Date de soutenance: 19 Septembre 2014
    Directeur(s) de thèse: Birebent, Jordan
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Substitution - Générique - Bétabloquants - Facteurs
    Déposé le: 06 Nov 2014 11:00

    Actions (login required)

    Voir document