Logo Logo

Comparaison de la diffusion clinique et tomodensitométrique du bloc paravertébral au cours du traitement thermo-ablatif percutané des tumeurs rénales

Lieutaud, Stéphanie (2014) Comparaison de la diffusion clinique et tomodensitométrique du bloc paravertébral au cours du traitement thermo-ablatif percutané des tumeurs rénales. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1559Kb)

    Résumé en français

    Introduction : le bloc paravertébral (BPV) est une technique d'anesthésie locorégionale ancienne et reconnue mais avec une diffusion clinique imprévisible. Matériel et méthodes : il s'agit d'une étude prospective, observationnelle, qui évalue la diffusion du BPV chez 48 patients bénéficiant d'un traitement percutané thermo-ablatif pour une tumeur rénale. Le BPV était réalisé selon la technique d'Eason et Wyatt en T9 et T11 grâce à l'injection d'un mélange de levobupivacaine 5%, de produit de contraste et de Nacl, sous contrôle tomodensitométrique. Le critère de jugement principal était la comparaison de la diffusion clinique du BPV évaluée par le test de sensibilité au froid avec la diffusion tomodensitométrique du mélange radiopaque. Les critères de jugement secondaire étaient la profondeur de l'espace paravertébral (EPV), la tolérance, l'efficacité et la faisabilité du BPV. Résultats : le BPV présentait une diffusion tomodensitométrique moyenne de 4,8 métamères à 5mn avec une diffusion fréquente dans l'espace péridural (65%) et intercostal (83%). La diffusion clinique du BPV s'étendait en moyenne sur 5,5 dermatomes à 20mn et sur 6,1 dermatomes à 90-120mn, et était toujours supérieure à la diffusion radiologique. Nous n'avons pas retrouvé de corrélation entre la diffusion radiologique et la diffusion clinique. La diffusion clinique était prédictive de la survenue de douleur lors de l'abord percutané des tumeurs rénales. La profondeur de l'EPV était de 49mm en T9 et de 52mm en T11, et était corrélée à l'IMC des patients. Le BPV a montré une bonne tolérance, efficacité et faisabilité. Conclusion : les diffusions radiologique et clinique du BPV ne sont pas corrélées mais la diffusion clinique est toujours supérieure à la diffusion radiologique. Le BPV est une technique d'ALR satisfaisante, d'autant plus lorsqu'il est couplé à un repérage tomodensitométrique, permettant de sursoir à une anesthésie générale dans 92% des cas.

    Date de soutenance: 20 Juin 2014
    Directeur(s) de thèse: Atallah, Fouad
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Bloc paravertébral - Anesthésie locorégionale - Radiofréquence tumeur rénale - Tomodensitométrie
    Déposé le: 03 Oct 2014 11:14

    Actions (login required)

    Voir document