Logo Logo

Antibiothérapie des endocardites infectieuses à enterocoques

François, Mathilde (2014) Antibiothérapie des endocardites infectieuses à enterocoques. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1769Kb)

    Résumé en français

    L'association d'un inhibiteur de la synthèse de la paroi bactérienne (pénicilline A ou vancomycine) et d'un aminoglycoside (AG) constitue la référence en matière d'antibiothérapie des endocardites infectieuses (EI) à entérocoque. Nous avons mené deux études à partir d'une série rétrospective de 67 cas d'EI traités à Toulouse entre 1997 et 2013. Dans la première, nous avons mis en évidence un taux d'échec bactériologique et une courbe de survies similaires dans le groupe de patients traités par AG pendant plus de 15 jours et dans le groupe traité 15 jours ou moins. La seconde étude objective un excellent rapport efficacité/ tolérance chez 21 patients traités par teicoplanine d'emblée ou en relais d'une bithérapie par pénicilline A et AG. Des essais contrôlés randomisés de grande ampleur sont nécessaires pour améliorer les recommandations en termes d'antibiothérapie et optimiser la prise en charge des EI à entérocoque.

    Date de soutenance: 19 Juin 2014
    Directeur(s) de thèse: Marchou, Bruno
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Endocardite infectieuse - Entérocoque - Antibiothérapie - Bithérapie - Durée de traitement antibiotique - Aminoglycosides - Gentamicine - Glycopeptides - Teicoplanine - Pénicilline A - Etude rétrospective - Echec bactériologique - Survie - Mortalité - Létalité - Insuffisance rénale aiguë
    Déposé le: 03 Oct 2014 10:40

    Actions (login required)

    Voir document