Logo Logo

Dénutrition des personnes âgées en EHPAD. Etude au sein d'établissements du Tarn-et-Garonne (82)

Darul, Amandine (2014) Dénutrition des personnes âgées en EHPAD. Etude au sein d'établissements du Tarn-et-Garonne (82). Thèse d'exercice en Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1329Kb)

    Résumé en français

    A l'heure où l'obésité et la surcharge pondérale dominent les questions de santé publique, la dénutrition touche une partie importante de la population. En effet, la dénutrition n'est pas uniquement un problème des pays en voie de développement de l'hémisphère Sud. En Europe, le taux de population dénutrie atteint entre 5 et 10% de la population totale, étant précisé que ce taux est supérieur s'agissant de la population âgée. En France, on observe que 15 à 38% des personnes âgées institutionnalisées, généralement polymédiquées souffrent de dénutrition. Ces chiffres sont d'autant plus alarmants que l'espérance de vie a aujourd'hui considérablement augmentée. D'après les données de l'Insee, la proportion des plus de 75 ans atteindra en 2050 : 1 personne sur 5. Dans tous les cas, la dénutrition entraine une perte de poids supérieure à 10% de la masse corporelle en 6 mois. Cela a un impact important sur l'autonomie fonctionnelle des personnes. Les pertes tissulaires en résultant entraînent une baisse des performances à la fois physiques, intellectuelles, immunologiques ainsi qu'une diminution des capacités de résistance aux agressions, qu'elles soient physiques, toxiques, infectieuses ou encore psychologiques. Une étude menée dans 3 EHPAD du Tarn et Garonne souligne l'importance de ce phénomène dans ces établissements. Force est de constater que les responsables administratifs et médicaux des EHPAD qui tentent de lutter contre la dénutrition doivent faire face à une très forte contrainte budgétaire, ce qui rend difficile la mise en oeuvre de projets alimentaires adaptés à chaque résident. A une époque où la maitrise des dépenses de santé devient un enjeu capital, il est ainsi majeur (i) de s'intéresser aux démarches pouvant être mises en oeuvre afin de pallier la dénutrition dans les EHPAD, à savoir le repérage et la prévention des situations à risque de dénutrition, l'alimentation enrichie, les compléments nutritionnels oraux, l'alimentation artificielle,l'environnement et le soutien psychologique, et (ii) d'étudier les conditions de mise en oeuvre de ces démarches dans le but de afin de limiter au mieux le phénomène de la dénutrition. Enfin, une comparaison des méthodes de fonctionnement de plusieurs pays témoigne de la diversité des modèles. Mais existe-il un modèle parfait? La prise en charge en EHPAD reste un modèle singulier, reflétant un modèle de société. Il faut donc apprendre à travailler avec les moyens à disposition, quand bien même ces moyens, en particulier financiers apparaissent insuffisants. Il convient donc d'optimiser, avec rigueur, leur utilisation dans chaque établissement.

    Date de soutenance: 06 Juin 2014
    Directeur(s) de thèse: Campistron , Gérard
    Sujet(s): Pharmacie
    Facultés: Pharmacie
    Mots-clés libres: Dénutrition - Personnes âgées - EHPAD - Etude Tarn-et-Garonne
    Déposé le: 25 Jun 2014 15:27

    Actions (login required)

    Voir document