Logo Logo

Quelles sont les perceptions du vaccin Rougeole Oreillons Rubéole par les médecins généralistes et quelles sont leurs attitudes face à un patient réticent ? Etude qualitative auprès de 16 médecins généralistes de la région Midi-Pyrénées

Guillot, Laure (2013) Quelles sont les perceptions du vaccin Rougeole Oreillons Rubéole par les médecins généralistes et quelles sont leurs attitudes face à un patient réticent ? Etude qualitative auprès de 16 médecins généralistes de la région Midi-Pyrénées. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1855Kb)

    Résumé en français

    Contexte : les médecins généralistes sont les acteurs centraux d'amélioration de la couverture vaccinale Rougeole Oreillons Rubéole. Celle-ci est insuffisante en France et est à l'origine de la recrudescence de la rougeole. Ce travail a pour objectif d'explorer les perceptions du vaccin ROR par les médecins généralistes de Midi-Pyrénées et leurs attitudes face à un patient réticent. Matériel et méthodes : une recherche qualitative auprès de 16 médecins généralistes de Midi-Pyrénées a été menée d'août 2012 à mars 2013. Les entretiens semi-dirigés réalisés ont été exploités par analyse thématique. Résultats : le ROR est perçu comme un vaccin bien accepté. Les principales réticences sont la peur des effets secondaires du vaccin, la croyance en la bénignité des maladies ciblées, le recours aux médecines alternatives. Le premier frein au rattrapage est l'oubli des praticiens. Les arguments utilisés en faveur du ROR sont l'explication du contexte épidémique et des risques liés aux maladies, le rôle de la vaccination dans leur éradication, l'intérêt individuel et collectif. Face aux refus, soit les médecins s'insurgent, en reparlent, soit ils n'insistent pas pour ne pas rompre le lien. Dans la consultation vaccinale, la relation médecin-patient est perçue comme une coopération basée sur la confiance à long terme. Conclusion : les médecins généralistes doivent être soutenus et formés à délivrer aux patients une information adaptée sur le ROR, les maladies et le contexte épidémique. Ils doivent pouvoir identifier les mécanismes à l'origine des réticences envers le vaccin et trouver les leviers menant à l'acceptation. Leur motivation à effectuer ce travail est à évaluer.

    Date de soutenance: 19 Novembre 2013
    Directeur(s) de thèse: Freyens, Anne
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Vaccination Rougeole Oreillons Rubéole - Médecin généraliste - Etude qualitative - Refus vaccinal - Relation médecin-patient
    Déposé le: 09 Dec 2013 12:27

    Actions (login required)

    Voir document