Logo Logo

Quelles sont les habitudes de pratique des médecins généralistes concernant la vaccination Rougeole Oreillons Rubéole ? Propositions d'amélioration des pratiques : étude qualitative auprès de 16 médecins généralistes de la région Midi-Pyrénées

Mazieres, Marie-Aude (2013) Quelles sont les habitudes de pratique des médecins généralistes concernant la vaccination Rougeole Oreillons Rubéole ? Propositions d'amélioration des pratiques : étude qualitative auprès de 16 médecins généralistes de la région Midi-Pyrénées. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1716Kb)

    Résumé en français

    Introduction : vacciner fait partie du rôle de prévention du médecin généraliste. La récente épidémie de rougeole a entraîné plus de 23 000 cas depuis 2008. L'objectif principal de cette étude est de comprendre les habitudes et les connaissances des médecins généralistes de Midi-Pyrénées concernant la vaccination rougeole oreillons rubéole (ROR). L'objectif secondaire est d'effectuer des propositions pour améliorer les pratiques. Méthode : une étude qualitative auprès de 16 médecins généralistes de Midi-Pyrénées a été menée d'août 2012 à mars 2013. Les entretiens semi-dirigés ont été exploités par analyse thématique. Résultats : la vaccination ROR est effectuée par les médecins généralistes selon les recommandations. Les médecins pratiquant les médecines alternatives diffèrent la vaccination ROR. Le rattrapage du vaccin ROR est plus facile chez les enfants par rapport aux adultes jeunes. La nécessité d'une seconde dose de vaccin ROR est connue des médecins. Des consultations sont propices pour aborder la vaccination ROR, comme celle pour le certificat de non contre indication au sport. Chez les enfants, les vérifications vaccinales sont un réflexe. Chez la jeune femme, la consultation pour contraception ou pour désir de grossesse facilite la discussion sur la vaccination. L'épidémie de rougeole n'est pas constatée par tous les médecins. Pour améliorer la pratique vaccinale, ils proposent l'informatisation du statut vaccinal sur la carte vitale. Conclusion : le médecin généraliste est la clé de voûte du dispositif vaccinal. Convaincre les patients nécessite une information validée et remise à jour régulièrement, sur les vaccinations.

    Date de soutenance: 19 Novembre 2013
    Directeur(s) de thèse: Freyens, Anne
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Vaccination rougeole oreillons rubéole - Médecins généralistes - Etude qualitative
    Déposé le: 09 Dec 2013 12:24

    Actions (login required)

    Voir document