Logo Logo

Exploration de la dimension spirituelle de chacun et sa prise en soins : entretiens semi-dirigés auprès de personnes confrontées à une maladie grave et incurable

Bouchet, Mathilde and Fontant, Jean (2018) Exploration de la dimension spirituelle de chacun et sa prise en soins : entretiens semi-dirigés auprès de personnes confrontées à une maladie grave et incurable. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1925Kb)
    [img]
    Preview
    PDF
    Télécharger (253Kb)
      [img]
      Preview
      PDF
      Télécharger (246Kb)

        Résumé en français

        Introduction : la recherche sur le concept de spiritualité est florissante. Mais en France, au niveau médical, cette recherche est encore limitée. L'OMS a pourtant défini le soulagement de la souffrance spirituelle comme un objectif des soins palliatifs. L'objectif principal de notre étude était d'explorer la dimension spirituelle de personnes en fin de vie. L'objectif secondaire de notre travail était de donner des pistes de prise en soins de cette dimension spirituelle singulière par les soignants sous la forme d'un guide de conversation. Méthode : cette thèse est une recherche qualitative menée par entretiens semi-dirigés et une analyse thématique réalisée entre mars et août 2018 auprès de 12 personnes atteintes d'une maladie grave et incurable à un stade palliatif avancé, dans le département de Haute-Garonne. Résultats : la dimension spirituelle était amenée à évoluer avec le changement de temporalité induit par la maladie. La prise de conscience de la finitude de la vie était responsable d'une quête de sens où les soignants et l'entourage pouvaient jouer un rôle de soutien. Cependant l'expérience de la maladie a toujours été désignée comme étant très singulière, qui isolait le malade. Ainsi, ils attendaient des soignants d'être pris en soins comme une personne entière et qu'on les accompagne dans le respect de leurs choix et de leurs convictions. Les derniers moments de la vie ont été abordés sans tabous. Conclusion : les personnes interrogées attendent plus une relation vraie et authentique avec les soignants qu'une prise en charge spécifiquement spirituelle. Chaque personne étant unique, il est de notre devoir de soignants de nous adapter à la personne pour lui proposer la meilleure prise en soins possible.

        Date de soutenance: 26 Octobre 2018
        Directeur(s) de thèse: Doumerc, Célia
        Sujet(s): Thèses > Médecine générale
        Facultés: Facultés > Rangueil
        Mots-clés libres: Fin de vie - Spiritualité - Soins palliatifs - Singularité - Besoins spirituels - Souffrance globale
        Déposé le: 14 Mar 2019 11:13

        Actions (login required)

        Voir document