Logo Logo

Influence des profils glycémiques sur la grossesse des femmes après bypass gastrique : étude rétrospective de 122 grossesses suivies au CHU de Toulouse entre 2011 et 2017

Gohier, Héloïse (2018) Influence des profils glycémiques sur la grossesse des femmes après bypass gastrique : étude rétrospective de 122 grossesses suivies au CHU de Toulouse entre 2011 et 2017. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1753Kb)

    Résumé en français

    La chirurgie bariatrique intéresse un nombre croissant de femmes en âge de procréer et réduit les principales complications obstétricales. En revanche, il existe un risque plus élevé de petit poids pour l'âge gestationnel (PAG), de prématurité, d'hospitalisation en néonatologie. Des dysglycémies ont été mises en évidence chez des patientes après bypass gastrique (BPG) au cours de la grossesse mais l'impact sur les issues de grossesses (IG) n'a pas été évalué. Cette étude sur 122 grossesses après BPG a montré avec la mesure continue du glucose interstitiel (CGM) que les dysglycémies et la prise pondérale gestationnelle en dehors des références de l'IOM influençaient les IG. La présence d'un gros poids pour l'âge gestationnel est rare (n=5) et est favorisée par une exposition à l'hyperglycémie (% de temps passé >140 mg/dl ; OR 1,16 IC95% [1,01-1,33] ; p=0,038) et par une prise de poids maternelle excessive (OR 20,2, IC95% [2,1-191] ; p=0,009). La prématurité (n=16) est favorisée par l'exposition à l'hypoglycémie (% de temps passé < 60 mg/dl ; OR 1,06 IC95% [1,01-1,11] ; p= 0,016) et par une prise de poids maternelle insuffisante (OR 8,02 IC95% [1,7-37] ; p= 0,008). Une prise de poids maternelle insuffisante est constatée chez les nouveau-nés hospitalisés en néonatologie (n=10), OR 5,1 IC95% [1,06-27,8] ; p=0,043). L'incidence des PAG sévère était basse (n=7 ; 5,7%) et les malformations rares (n=3). Les IG maternelles (pré-éclampsie, HTA gravidique) sont influencées par l'âge de la mère en début de grossesse (OR 1,41 IC95% [1,08-1,84] ; p=0,010). Il semble donc important de monitorer les glycémies par une CGM au cours de ces grossesses en analysant le temps dans la cible (60-140 mg/dl), les pourcentages de temps hors de cette cible et la prise de poids gestationnelle selon les critères de l'IOM.

    Date de soutenance: 12 Octobre 2018
    Directeur(s) de thèse: Hanaire, Hélène
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Mesure continue du glucose - Bypass gastrique - Grossesse - Issues défavorables de grossesse - Prise de poids gestationnelle
    Déposé le: 05 Mar 2019 16:57

    Actions (login required)

    Voir document