Logo Logo

Prévalence et implication dans la mortalité des complexes QRS de durée anormale et des potentiels tardifs ventriculaires chez le sujet sain et le sujet coronarien

Lematte, Elodie (2013) Prévalence et implication dans la mortalité des complexes QRS de durée anormale et des potentiels tardifs ventriculaires chez le sujet sain et le sujet coronarien. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1187Kb)

    Résumé en français

    Objectif : déterminer la prévalence de sujets sains et de sujets coronariens ayant un complexe QRS de durée anormale, et l'impact de cette variation de durée du QRS sur la mortalité. Définir la prévalence et l'impact sur la mortalité de la présence de potentiels tardifs ventriculaires (PTV). Méthode : au sein d'une population d'hommes sains sélectionnés aléatoirement, et d'une population de coronariens hospitalisés au CHU de TOULOUSE entre 1988 et 1999, répartition des sujets en trois groupes, en fonction de la durée du QRS, après fixation arbitraire de la normalité de la durée du QRS entre 86 et 119 ms. Mesure précise de la durée du QRS, et recherche des PTV par l'ECG moyenné à haute amplification. Recueil de la mortalité après 18 ans de suivi. Résultats : 546 sujets sains et 337 coronariens de 55 ans d'âge moyen sont inclus. 15,6 % des sujets sains et 11,8% des coronariens ont un QRS fin = 85 ms, sans majoration de la mortalité. 4,2 % des sujets sains et 11,8 % des coronariens ont un QRS = 120 ms. La mortalité est significativement augmentée pour le coronarien avec un QRS = 120 ms. HR=1,73. IC 95% :1,02-2,94(p=0,05). La prévalence des PTV est de 21,3 % des sujets sains et 26,8 % des coronariens, sans retentissement significatif sur la mortalité. Le risque de décès pour les coronariens est d'autant plus augmenté qu'il présente un QRS = 120 ms et la présence de PTV. HR=2,14.IC 95% :1,23-3,71(p=0,007). Conclusion : Il semble intéressant chez le porteur de cardiopathie ischémique d'associer la recherche d'une durée de QRS augmentée = 120 ms, à celle des potentiels tardifs ventriculaires afin de stratifier le risque de décès.

    Date de soutenance: 22 Octobre 2013
    Directeur(s) de thèse: Maury, Philippe
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Durée anormale du complexe QRS - Potentiels tardifs ventriculaires - ECG haute amplification - Mortalité - Prévalence
    Déposé le: 14 Nov 2013 16:23

    Actions (login required)

    Voir document