Logo Logo

Risque de purpura thrombopénique immunologique post-vaccinal dans la population pédiatrique : case cross-over et self-controlled case series. Etude populationnelle en France

Lafaurie, Margaux (2018) Risque de purpura thrombopénique immunologique post-vaccinal dans la population pédiatrique : case cross-over et self-controlled case series. Etude populationnelle en France. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2131Kb)

    Résumé en français

    Objectif : Dans la population pédiatrique, l'association entre la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) et l'apparition de Purpura Thrombopénique Immunologique (PTI) a été montrée. Le risque avec les autres types de vaccins n'est à l'heure actuelle pas connu. Cette étude avait pour objectif d'évaluer l'association entre les vaccinations recommandées chez l'enfant en France (ROR, diphtérie-tétanos-poliomyélite ± coqueluche ± Haemophilus influenzae de type b ± hépatite B, méningocoque C et pneumocoque) et l'apparition de PTI dans la population pédiatrique. Méthodes : La population de l'étude était la cohorte des patients âgés de moins de 18 ans nouvellement diagnostiqués pour un PTI primaire entre juillet 2009 et juin 2015 en France. Ces patients ont été identifiés au sein de la base de données nationale de l'assurance maladie à l'aide d'un algorithme validé. Deux méthodes auto-contrôlées ont été utilisées : un case cross-over et un self-controlled case series . La période cas / période d'exposition à risque correspondait aux 6 semaines précédant l'apparition du PTI / après exposition au vaccin, respectivement. Les rapports de côte ajustés (aOR) et les rapports d'incidence relative ajustés (aIRR), respectivement, ont été calculés. Des analyses de sensibilité ont été effectuées en utilisant des périodes d'intérêt de 8 et 12 semaines. Nous avons calculé le nombre de cas de PTI chronologiquement compatibles avec la vaccination (6 semaines suivant la vaccination) divisé par le nombre de doses de vaccin délivrées dans la population pédiatrique en France au cours de la période d'étude. Résultats : La population étudiée comprenait 2 549 enfants atteints de PTI. Le risque d'apparition de PTI était augmenté avec le vaccin ROR (aOR: 1,60, IC à 95%: 1,09-2,34, aIRR: 1,30, IC à 95%: 0,95-1,80) ainsi qu'avec le vaccin contre le méningocoque (aOR: 1,92, IC à 95%: 0,95- 3,86, aIRR: 1,40, IC à 95%: 0,86-2,29). Aucune association significative n'a été trouvée avec les autres vaccins. Le nombre de cas chronologiquement compatibles avec la vaccination variait de 8,2 à 11,5 / 106 doses de vaccins. Conclusion : Cette étude a montré une augmentation de l'occurrence du PTI après vaccination contre le ROR et le méningocoque du groupe C, et est rassurante pour les autres vaccins. Un lien chronologique avec le pic d'incidence de PTI à l'âge d'un an peut participer à ces résultats. Le PTI induit par un vaccin reste un événement très rare. _________________________________________________

    Date de soutenance: 05 Octobre 2018
    Directeur(s) de thèse: Moulis, Guillaumeand Sommet, Agnès
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: Pharmaco-épidémiologie - Thrombopénie Immunologique - Vaccination - Population pédiatrique - Méthodes auto-controlées
    Déposé le: 18 Dec 2018 10:32

    Actions (login required)

    Voir document