Logo Logo

Résultats du Trifecta dans la prise en charge des petites tumeurs rénales par néphrectomie partielle versus traitement radio-ablatif

Covin , Bertrand (2018) Résultats du Trifecta dans la prise en charge des petites tumeurs rénales par néphrectomie partielle versus traitement radio-ablatif. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Santé de TOULOUSE. )
Télécharger (88Kb)

    Résumé en français

    Introduction : la néphrectomie partielle (NP) est le traitement standard des tumeurs rénales de moins de 4 cm. Les traitements radio-ablatifs (TRA) sont devenus une alternative à la chirurgie. L'objectif était de comparer les résultats péri-opératoires et oncologiques de la NP et du TRA dans le traitement des petites tumeurs rénales, en utilisant un score de Trifecta (diminution =20% de la fonction rénale, absence de complication et absence de récidive). Méthode : une étude rétrospective monocentrique a été menée, incluant tous les patients consécutifs traités pour une tumeur rénale cT1a de 2010 à 2014. Les caractéristiques des patients, la complexité tumorale (score R.E.N.A.L.), les données péri-opératoires (durée d'hospitalisation, complications (Clavien-Dindo), débit de filtration glomérulaire), ainsi que les résultats oncologiques ont été colligés. Le Trifecta était atteint lorsque la fonction rénale variait de moins de 20%, qu'aucune complication ne survenait (Clavien =3) et en l'absence de récidive. Le test du Chi2 a été utilisé pour comparer les variables qualitatives, le t-test (Student) pour les variables quantitatives. La survie globale et sans récidive ont été analysées selon Kaplan-Meier et comparée par un test de logrank. Résultat : de 2010 à 2014, 248 patients ont été inclus (131 TRA et 117 NP). Le suivi médian était de 64 mois. Les patients traités par TRA étaient plus âgés (70 vs 61 ans, p <0,0001), avec un score ASA plus élevé (2,34 vs 2, p <0,0001), des tumeurs plus petites mais sans différence sur la complexité (63 % de RENAL score =6 dans le groupe TRA versus 62 % dans le groupe NP, p=0,64). La fonction rénale était meilleure dans le groupe NP. Le Trifecta a été atteint dans le groupe NP dans 70,7 % des cas (n=82) contre 70,9 % des cas (n=90) dans le groupe TRA, sans différence statistiquement significative (p=0,97). La survie globale était significativement meilleure dans le groupe NP que dans le groupe TRA, 89,7 % contre 75,6 %, p=0,0064. La survie sans récidive était de 91,5 % dans le groupe NP contre 87 % dans le groupe TRA, sans différence statistiquement significative (p=0,21). La variation du taux de filtration glomérulaire était comparable dans les deux groupes (-3,8% vs -4,3% dans TRA et NP respectivement, ns). Il n'y avait pas de différence en termes de complications selon Clavien, 4,6% vs 6,8% de Clavien 3-5 pour TRA vs NP. Conclusion : la néphrectomie partielle et les traitements radio-ablatifs ont de bons résultats avec un suivi à long terme ; les TRA doivent être discutés chez les patients fragiles. Ce nouveau score de Trifecta apparaît comme un modèle utile pour comparer la prise en charge des petites tumeurs rénales.

    Date de soutenance: 14 Novembre 2018
    Directeur(s) de thèse: Beauval, Jean-Baptiste
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Trifecta - Tumeur rénal - CT1a - Néphrectomie partielle - Traitement radio-ablatif - Radiofréquence - Cryothérapie
    Déposé le: 10 Dec 2018 11:21

    Actions (login required)

    Voir document