Logo Logo

Freins à la réalisation par le médecin généraliste de la consultation annuelle dédiée à l'aidant naturel d'un malade Alzheimer

Moulines, Cannelle and Martinez, Elodie (2018) Freins à la réalisation par le médecin généraliste de la consultation annuelle dédiée à l'aidant naturel d'un malade Alzheimer. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1539Kb)

    Résumé en français

    Contexte : Dans notre société la santé et la qualité de vie du malade Alzheimer est directement liée à celle de son aidant. Les deux derniers plan Alzheimer ont souhaité prendre en compte cette réalité en priorisant le soutient aux aidants. La HAS en 2010, recommande la réalisation par le médecin généraliste d'une consultation annuelle d'évaluation globale de l'état de santé de l'aidant naturel. D'un intérêt reconnu par tous, ces consultations longues dédiées à l'aidant ont pourtant été peu réalisées par les médecins généralistes. Objectifs : Identifier les freins des médecins généralistes à la réalisation de la consultation annuelle dédiée aux aidants naturels de malade Alzheimer, proposée par la HAS dans le cadre du Plan Alzheimer 2008-2012. Méthode : Étude qualitative auprès de médecins généralistes d'Occitanie, réalisation de 4 focus group de juin à décembre 2017. Résultats : Trois principaux freins à la réalisation de la consultation dédiée ont été retrouvés. L'existence de cette consultation, et donc de son contenu, était inconnue par la quasi-totalité des médecins interrogés. Les modalités de la consultation en elle-même semblent peu convenir aux médecins généralistes : peu justifiée, chronophage, sans cotation ni solutions proposées suite à l'évaluation. Son application dans les différents champs médico-psycho-sociaux, telle que proposée par l'HAS, semble peu adaptée au mode d'exercice du médecin généraliste seul. Il ne dispose notamment pas du temps, des outils et du réseau nécessaire à sa pleine réalisation. L'aidant lui-même semble être un frein à part entière de part son statut encore peu reconnu, de sa difficulté d'accéder aux soins. Conclusion : Inconnue des médecins, inadaptée au mode d'exercice seul du médecin généraliste et peu accessible à l'aidant, la consultation dédiée telle que proposée ne semble pas avoir eu l'impact souhaité. Les maisons de santé pluriprofessionnelles pourraient donner un cadre à l réalisation de cette consultation.

    Date de soutenance: 11 Septembre 2018
    Directeur(s) de thèse: Stillmunkés, André
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Médecins généralistes - Aidant naturel - Maladie d'Alzheimer - Prévention - Consultation dédiée - Recherche qualitative - Pluriprofessionnelle
    Déposé le: 07 Jan 2019 14:06

    Actions (login required)

    Voir document