Logo Logo

Évaluation de l'efficacité à long terme du Natalizumab dans une cohorte monocentrique de SEP rémittente-récurrente : impact sur le passage en forme secondairement progressive

Lepine, Zoé (2018) Évaluation de l'efficacité à long terme du Natalizumab dans une cohorte monocentrique de SEP rémittente-récurrente : impact sur le passage en forme secondairement progressive. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1236Kb)

    Résumé en français

    Introduction : La sclérose en plaques (SEP) est une pathologie fréquente de l'adulte jeune, responsable d'un handicap fonctionnel important. Les progrès thérapeutiques de ces vingt dernières années ont permis d'obtenir un large choix de traitement efficace sur les poussées, mais l'efficacité à long terme et notamment la prévention du passage en forme secondairement progressive (SP) n'est pas encore connue à l'heure actuelle. Méthode : Nous avons analysé le taux de passage en forme secondairement progressive dans une cohorte de patients atteints d'une SEP récurrente-rémittente traités par Natalizumab (NTZ) au CHU de Toulouse. Nous avons comparé ces résultats aux cohortes historiques naïves de traitement et aux cohortes disponibles sous traitement. Résultats : 215 patients ont été inclus dans l'analyse, avec un suivi moyen de 17 ans depuis les premiers symptômes de la maladie et 8 ans depuis l'introduction du Natalizumab. Les patients ont reçu en moyenne 70 perfusions de NTZ. A la fin du suivi, 22% avaient développé une forme SP et seulement 6,25 % en ne considérant que les patients ayant un EDSS inférieur à 3 au moment de l'introduction du Natalizumab. D'après la courbe de survie 5,27 % des patients auront développé une forme SP à 10 ans et 25 % à 20 ans. Conclusion : Le Natalizumab semble efficace à long terme en diminuant le passage en forme secondairement progressive, plus particulièrement chez les patients avec un niveau de handicap modéré défini par un EDSS inférieur à 3 à l'initiation du Natalizumab.

    Date de soutenance: 14 Septembre 2018
    Directeur(s) de thèse: Brassat, David
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Sclérose en Plaques - Rémittente-récurrente - Secondaire progressive - Natalizumab - Long-terme - Histoire naturelle
    Déposé le: 11 Feb 2019 17:34

    Actions (login required)

    Voir document