Logo Logo

Les médecins généralistes et les thérapies non médicamenteuses dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes en Occitanie : freins à leur recours dans les troubles psycho-comportementaux perturbateurs de la démence

Alem, Delphine and Druot-Daulny, Anne (2018) Les médecins généralistes et les thérapies non médicamenteuses dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes en Occitanie : freins à leur recours dans les troubles psycho-comportementaux perturbateurs de la démence. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1262Kb)

    Résumé en français

    Introduction : Les symptômes psycho-comportementaux de la démence (SPCD) sont un motif fréquent de sollicitation des médecins généralistes en particulier en EHPAD. Alors que les recommandations actuelles préconisent les thérapies non médicamenteuses (TNM) en première intention, les médecins en sont les moins prescripteurs parmi les professionnels en charge de ces troubles. Objectif : Identifier les freins au recours aux TNM par les médecins généralistes dans la prise en charge des SPCD perturbateurs en EHPAD. Méthode : Etude qualitative auprès de médecins généralistes en Occitanie, avec réalisation de 5 focus groups entre septembre 2017 et mai 2018. Résultats : Le manque de ressources internes et externes des médecins généralistes constituait le principal frein. La méconnaissance générale des TNM associée à des lacunes de formation, le manque de disponibilité des médecins et des soignants, le contexte actuel d'insuffisance de moyens financiers, humains et matériels des EHPAD, la diversité des offres de TNM selon les structures et les difficultés du travail en équipe étaient rapportés. Les représentations des médecins généralistes concernant les TNM et les thérapies médicamenteuses et la pression d'origines multiples qu'ils ressentaient pour prescrire des traitements médicamenteux étaient également peu favorables. Se surajoutaient des problématiques liées aux difficultés des médecins à se positionner en EHPAD et à connaitre leur rôle, notamment dans la prescription des TNM. Conclusion : En raison de ces obstacles multiples, le développement des TNM au sein des EHPAD semble nécessaire pour faciliter le recours et l'implication des médecins généralistes dans ces prescriptions. Leur rôle en EHPAD devrait également être clarifié.

    Date de soutenance: 30 Octobre 2018
    Directeur(s) de thèse: Stillmunkes, Andréand Corbaz, Marie-Christine
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Troubles psycho-comportementaux perturbateurs - Démence - EHPAD - Thérapies non médicamenteuses - Médecins généralistes
    Déposé le: 30 Nov 2018 14:06

    Actions (login required)

    Voir document