Logo Logo

Arthroplasties de mise en place de prothèse de hanche et de genou : intérêt de l'ECBU préopératoire. Etude rétrospective au CHU de Toulouse de 2016 à 2018

Bories, Emmanuel (2018) Arthroplasties de mise en place de prothèse de hanche et de genou : intérêt de l'ECBU préopératoire. Etude rétrospective au CHU de Toulouse de 2016 à 2018. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2959Kb)

    Résumé en français

    L'infection de prothèse articulaire est une complication rare mais ayant un impact fort en terme de morbi-mortalité. Il est donc nécessaire de maîtriser au mieux le risque infectieux notamment lors du bilan préopératoire des arthroplasties de mise en place de prothèse de hanche et de genou. Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés à une pratique courante qu'est la prescription d'un examen cytobactériologique des urines (ECBU) lors de ce bilan. Pour cela, nous avons réalisé une étude rétrospective au sein du service de Traumatologie-Orthopédie du CHU de Toulouse sur la période 2016-2018. Nous avons inclus les patients ayant eu une première pose de prothèse de hanche ou de genou, lors du premier semestre 2016. Ces patients ont été suivis sur une période de deux ans afin d'évaluer la survenue d'infection sur prothèse articulaire (IPA). Pour cette cohorte de 474 patients, les résultats des ECBU préopératoires ont été collectés, ainsi que les données démographiques, cliniques et microbiologiques. Les bactéries retrouvées au niveau des ECBU ont été comparées à celles isolées des prélèvements peropératoires lors des reprises de prothèse pour infection. Nous avons par ailleurs étudié les différents facteurs de risque de survenue d'une IPA. Les facteurs de risque significatifs statistiquement sont les suivants : score ASA (p=0.03), toxicomanie (p=0.,04), maladie inflammatoire chronique (p=0,04) en analyse bivariée ; durée d'hospitalisation (p<0,01) en analyse multivariée. Concernant les ECBU, aucun lien significatif n'a été retrouvé avec les IPA : E. coli dans 72% des ECBU positifs vs. Staphylocoques dans les IPA. La mise en place d'un traitement antibiotique pour les colonisations/infections n'a d'ailleurs pas montré d'intérêt. En conclusion, la réalisation d'un ECBU en préopératoire de ce type de chirurgie ne paraît pas justifié.

    Date de soutenance: 24 Septembre 2018
    Directeur(s) de thèse: Grare, Marion
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: ECBU - IPA - Prothèse - Arthroplastie - Infection - Pré-opératoire - Hanche - Genou
    Déposé le: 26 Nov 2018 18:21

    Actions (login required)

    Voir document