Logo Logo

Retentissement sur l'autonomie à court terme et la survie des hépatectomies chez le sujet âgé

Lallement, Mathieu (2018) Retentissement sur l'autonomie à court terme et la survie des hépatectomies chez le sujet âgé. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Santé de Toulouse.)
Télécharger (281Kb)

    Résumé en français

    Objectifs : étudier l'influence des hépatectomies sur l'autonomie, la morbidité, la mortalité, les survies globale et sans récidive chez le sujet âgé. Patients et méthode : entre 2002 et 2017, nous avions inclus les hépatectomies du service de chirurgie digestive du CHU de Toulouse Rangueil. Les données pré, per, post opératoires et de suivi étaient recueillies en prospectif. Les données gériatriques ont été recueillies en rétrospectif. L'autonomie était évaluée par l'échelle ADL en pré et post opératoire. La perte d'autonomie était définie une ADL = 4, la survenue de complications gériatriques, et/ou une sortie hors domicile. Résultats : 482 patients ont été inclus, 261 (54.1 %) = 65 ans, 73 (15.1 %) > 65 et < 70 ans, 126 (26.1 %) = 70 et < 80 ans et 22 (4.6 %) > 80 ans. La durée d'hospitalisation (14 j) n'augmentait pas significativement avec l'âge. Il n'y avait pas de différence significative de nombre d'hépatectomies majeures réalisées (51.7 % ; p=0.5506), mais moins de gestes associés chez le sujet âgé (9.1 % vs 43.7 % ; p = 0.0037). Les sujets âgés faisaient plus de complications médicales (Clavien 1) et moins de complications chirurgicales. Le taux de complications gériatrique global était de 33 % et augmentait significativement avec l'âge en passant 15.1 à 50 % (p =0.002). La proportion d'ADL de sortie = 4 était de 9.5 % et augmentait significativement avec l'âge (de 4.1 à 27.3 %; p<0.0001). Le taux de sortie à domicile était de 85.7 % et diminuait significativement avec l'âge passant de 92.3 à 68.2 % (p= 0.0001). Le taux de décès à 90 jours était de 2.9 % avec respectivement 1.9 %, 4.1 %, 4.0 % et 4.5 %. (p = 0.3915). La médiane de survie globale était de 4.5 ans (IQR : [2.3-10.7 ans]). Les patients porteurs d'un cholangiocarcinome avaient une survie significativement altérée (HR 1.71, p = 0.007). L'âge n'influençait pas la survie sans récidive (médiane 1.8 ans, IQR [0.7-7.1 ans] ; p = 0.108). Elle était de 38 % à 3 ans, et 32 % à 5 ans. Les facteurs de risque indépendants de perte d'autonomie étaient : un âge supérieur à 70 ans, le cholangiocarcinome comme indication opératoire, la récidive de la maladie initiale et une durée de séjour supérieure à 10 jours. Conclusion : les sujets âgés peuvent bénéficier des hépatectomies au même titre que les sujets plus jeunes car la survie est équivalente au prix d'une morbi-mortalité raisonnable. Les complications médicales bénignes sont nombreuses. Un quart des malades ont une perte d'autonomie à la sortie qu'il faut anticiper probablement par le développement de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

    Date de soutenance: 25 Septembre 2018
    Directeur(s) de thèse: Muscari, Fabrice
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Hépatectomie - Sujet âgé - Gériatrie - Métastases hépatique cancer colorectal - Cholangiocarcinome - Carcinome hépato cellulaire - Morbidité - Mortalité - Autonomie - ADL de Katz - Survie globale - Survie sans récidive
    Déposé le: 20 Nov 2018 10:05

    Actions (login required)

    Voir document