Logo Logo

Facteurs de risque de mortalité et impact de l'oxygénothérapie hyperbare dans la prise en charge des dermo-hypodermites nécrosantes de réanimation

Bouges, Cécile (2018) Facteurs de risque de mortalité et impact de l'oxygénothérapie hyperbare dans la prise en charge des dermo-hypodermites nécrosantes de réanimation. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (582Kb)

    Résumé en français

    Les dermo-hypodermites (DHN) sont des urgences médico-chirurgicales liées à une infection grave des tissus mous. L'oxygénothérapie hyperbare (OHB) peut être utilisée comme thérapeutique adjuvante dans cette indication. L'objectif était d'évaluer les facteurs de risque de mortalité et l'impact de l'OHB au cours de la prise en charge des DHN graves de réanimation. Méthode : entre janvier 2005 et décembre 2017, 172 patients hospitalisés en réanimation au CHU de Toulouse, ont été inclus dans cette étude rétrospective. Résultats : les facteurs de risque indépendants de mortalité à 90 jours étaient la gravité initiale (IGSII) (OR=1,06 [1,03-1,09], p<0,001), le délai entre le diagnostic et la chirurgie (OR=1,48 [1.05-2.09] p=0,021), l'hyperlactatémie à l'admission (OR=1,40 [1,13-1,74], p=0,002) et les antécédents d'insuffisance rénale chronique (OR=7,8 [1,16-52,40], p=0,031). Les facteurs protecteurs étaient représentés par une infection à streptocoque (OR=0,11 [0,02-0,51], p=0,004) et une antibiothérapie probabiliste efficace (OR=0,24 [0,07-0,91], p=0,032). L'OHB n'était pas associée à une diminution de la mortalité, en analyse multivariée. Néanmoins l'OHB était associée à la survenue de complications graves, favorisées notamment par l'utilisation de noradrénaline (OR=9,63 [1,65-56,36], p=0,010), de ventilation mécanique (OR=4,89 [1,59-15,08], p=0,005) ou l'association des deux (OR=10,38 [3,76-28,65], p<0,001) au cours de la séance. Conclusion : la gravité initiale, l'insuffisance rénale chronique, l'hyperlactatémie à l'admission et le délai entre le diagnostic et la chirurgie sont des facteurs de risque de mortalité à J90. L'OHB n'améliore pas la survie des patients mais peut être responsable de complications graves chez les patients de réanimation.

    Date de soutenance: 04 Octobre 2018
    Directeur(s) de thèse: Hourcastagnou, Edith
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Dermo-hypodermite nécrosante - Choc septique - Oxygénothérapie hyperbare - Streptococcus pyogenes - Insuffisance rénale - Réanimation
    Déposé le: 20 Nov 2018 10:28

    Actions (login required)

    Voir document