Logo Logo

Numération plaquettaire et autres facteurs de risque hémorragique au diagnostic de purpura thrombopénique immunologique de l'adulte

Piel-Julian, Marie-Léa (2018) Numération plaquettaire et autres facteurs de risque hémorragique au diagnostic de purpura thrombopénique immunologique de l'adulte. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1810Kb)

    Résumé en français

    Introduction : l'objectif de cette étude transversale était d'évaluer le risque hémorragique selon la numération plaquettaire au diagnostic de PTI chez des patients adultes, et d'en identifier les autres facteurs de risque. Matériels et Méthode : nous avons étudié les patients inclus dans le registre CARMEN (Cytopénies Auto-immunes : registre Midi-Pyrénéen) entre juin 2013 et mars 2017 et dans le registre du Centre National de Référence entre novembre 2015 et mars 2017. Nous avons décrit la fréquence des saignements de tout type, des saignements muqueux et des saignements graves (hémorragie digestive, intracrânienne ou hématurie macroscopique) selon la numération plaquettaire et les autres facteurs de risque potentiels. Les seuils de numération plaquettaire ont été calculés par courbe Receiver-operating characteristics et calcul de l'indice de Youden, puis ont été utilisés dans des modèles de régression logistique multivariée. Résultats : trois cent deux patients ont été étudiés. Au diagnostic, 57,9% des patients présentaient des manifestations hémorragiques, 30,1% des saignements muqueux et 6,6% des saignements graves (dont 4 hémorragies intracrâniennes). La corrélation avec la numération plaquettaire était excellente pour les saignements de tout type, bonne pour les saignements muqueux et mauvaise pour les saignements graves. En analyse multivariée, les facteurs associés à la survenue de saignement étaient une thrombopénie < 10 x 109/L (vs. >20 x109/L : OR : 46,3, [IC 95% : 19,4-110,6]) et < 20 x 109/L (entre 10 et 19 x 109/L vs. >20 x109/L : OR : 5,1 [IC 95% : 2,3-11,2]), le sexe féminin (OR : 2,6, [IC 95% : 1,3-5,0]) et l'exposition aux AINS (OR : 4,4, [IC 95% : 1,1-18,7]). Seule la thrombopénie était associée au risque de saignement muqueux. Enfin, l'exposition aux anticoagulants était le principal facteur de risque de saignement grave (OR : 4,5, [IC 95% : 1,4-14,4]). Conclusion : les numérations plaquettaires inférieures à 10 x 109/L et à 20 x 109/L étaient des seuils associés de façon majeure à une augmentation du risque de saignements de tout type et de saignements muqueux. L'exposition aux anticoagulants était le principal facteur de risque de saignement grave.

    Date de soutenance: 05 Octobre 2018
    Directeur(s) de thèse: Moulis, Guillaume
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Purpura thrombopénique immunologique - Facteurs de risque - Hémorragie - Seuils plaquettaires - Epidémiologie
    Déposé le: 12 Nov 2018 17:15

    Actions (login required)

    Voir document