Logo Logo

Virémie à BK virus post transplantation rénale pédiatrique. Etude de la cohorte française de 2007 à 2017

Simon, Thomas (2018) Virémie à BK virus post transplantation rénale pédiatrique. Etude de la cohorte française de 2007 à 2017. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2346Kb)

    Résumé en français

    Introduction : La néphropathie à BK Virus est une complication de la transplantation rénale pédiatrique ; sa prise en charge est encore imprécise. Matériels et méthodes : Cette étude multicentrique et rétrospective porte sur les enfants transplantés rénaux entre 2007 et 2017, ayant présenté une virémie BK>104 copies/ml, en étudiant un facteur composite représenté par la perte de greffon ou la diminution du DFG de plus de 30%. Résultats : 25 enfants ont été inclus ; 60% suivaient un traitement à base de Tacrolimus, MMF et corticoïdes. L'infection à BK Virus est survenue dans un délai moyen de 12,6 mois. La prise en charge consistait en une diminution concomitante du Tacrolimus et du MMF dans 24% des cas. On note l'apparition de DSA chez 20% des enfants avec un rejet dans 32% des cas. Une diminution du DFG de 30% est survenue dans 44% des cas, avec une perte de greffon chez 20% des enfants. Le DFG au diagnostic est significativement associé à la survenue du critère de jugement. Conclusion : L'infection à BK Virus entraine la perte de greffon dans un nombre important de cas. La prise en charge doit être précoce et basée sur une diminution de l'immunosuppression.

    Date de soutenance: 14 Septembre 2018
    Directeur(s) de thèse: Pharamin, Julie
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: BK Virus - Transplantation rénale - Immunosuppression - Virémie - Biopsie rénale - Rejet
    Déposé le: 19 Nov 2018 10:29

    Actions (login required)

    Voir document