Logo Logo

La présentation du siège : modalités d'accouchement, complications néonatales et maternelles sur 5 ans au CHU de Toulouse série rétrospective sur 1009 patientes

Descazeaux Ségal, Fanny (2018) La présentation du siège : modalités d'accouchement, complications néonatales et maternelles sur 5 ans au CHU de Toulouse série rétrospective sur 1009 patientes. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2597Kb)

    Résumé en français

    Objectifs : Décrire le mode d'accouchement des femmes avec une présentation du siège de 26 semaines d'aménorrhée (SA) jusqu'à terme. Comparer les critères de morbi-­mortalité néonatale et maternelle selon la voie d'accouchement prévue et réelle. Matériel et méthodes : Cette étude observationnelle rétrospective a inclus les accouchements de singletons vivants en présentation du siège à partir de 26SA au CHU de Toulouse, maternité de type III, du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2017. La population a été divisée en trois groupes selon le terme : 26-­31SA, 32-­36SA, plus de 37SA. La morbi-­mortalite néonatale et maternelle ont été analysées selon les mêmes critères composites que les grandes séries de la littérature. Résultats : Mille neuf patientes ont été inclues dans la période étudiée. Pour les groupes d'âge gestationnel considérés (26-­31SA, 32-­36SA, supérieur à 37SA), les taux de succès de voie basse étaient respectivement de 93%, 73%, et 68,8% lorsque la patiente était réellement installée en tentative de voie basse. Le taux de césarienne programmée à terme était de 52% dont un tiers était réalisé pour refus de voie basse par la patiente. Aucun des trois groupes ne présentait de différence significative concernant la morbi-­mortalité néonatale selon la voie d'accouchement. La morbidité maternelle était plus importante dans le groupe des césariennes notamment par une plus grande fréquence d'hémorragie du post partum. Conclusion : Dans une population sélectionnée par notre protocole, l'accouchement des sièges par voie basse n'est pas responsable de plus de complications néonatales ou maternelles. La formation des obstétriciens à l'accouchement du siège reste une priorité et une nécessité afin d'offrir une alternative fiable aux patientes. Au vu de nos résultats, il semble important d'améliorer l'information faite aux patientes dans notre centre, afin d'essayer de réduire le taux de refus de tentative d'accouchement par voie basse.

    Date de soutenance: 21 Septembre 2018
    Directeur(s) de thèse: Groussolles, Marion
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Siège - Tentative voie basse - Morbidité néonatale
    Déposé le: 13 Nov 2018 16:01

    Actions (login required)

    Voir document