Logo Logo

Evaluation du parcours de soins pré et intra-hospitalier de l'insuffisance cardiaque aigüe au Centre hospitalier de Castres à travers l'étude REZICA

Glomot, Hélène (2018) Evaluation du parcours de soins pré et intra-hospitalier de l'insuffisance cardiaque aigüe au Centre hospitalier de Castres à travers l'étude REZICA. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (5Mb)

    Résumé en français

    Objectif : La prévalence de l'Insuffisance cardiaque (IC) est de 2,3% dans la population française. C'est une pathologie grave avec une survie à 5 ans estimée à 30%. Elle constitue le premier poste de dépenses de santé avec des frais s'élevant à 1 milliard d'euros. Comprendre et structurer le parcours de soins de l'IC apparaît comme un enjeu de santé publique. L'objectif de notre étude était de caractériser le parcours pré et intra hospitalier des patients présentant une insuffisance cardiaque aigue (ICA). Méthodes : Il s'agissait d'une enquête prospective uni-centrique de suivi d'une cohorte. Une fiche de recueil de données sur le parcours, le traitement entrepris, les caractéristiques cliniques et biologiques, et sur la mortalité hospitalière de patients atteints d'ICA a été réalisée. Le critère d'évaluation principal était la nature des filières suivies par les patients, les critères secondaires concernaient les traitements administrés, le profil clinique et biologique des patients et la mortalité hospitalière. Résultats : Entre le 1/12/2016 et le 1/03/2017, 92 patients ont été inclus. L'âge moyen était de 81,1 ans, il y avait 53,3% de femmes. 39,6% des patients avaient déjà été hospitalisés pour ICA dans l'année. Dans 48,7% des cas, l'arrivée du patient a été coordonnée par le médecin généraliste. Le délai entre l'apparition des symptômes et la consultation était de 2,5 jours. La durée médiane de séjour était de 8,3 jours. 92% des patients ont été pris en charge aux urgences, 75% en Unité de soins intensifs cardiologiques (USIC), 79% dans le service de cardiologie. La filière la plus représentée débutait par un passage aux urgences puis en USIC et enfin cardiologie. On retrouvait dans l'ordonnance de sortie des patients 60 % de B-Bloquants, 25% d'IEC (inhibiteur de l'enzyme de conversion), 18,4% d'anti aldostérone et 8% d'ARA2 (Antagoniste des récepteurs de l'angiotensine 2) ; pour les IC à fraction d'éjection altérée (IC-FEA), le taux de B-bloquants s'élevait à 35%, d'IEC à 30% et d'anti aldostérone à 23% à la sortie. 60,1% des patients sont rentrés à domicile et seulement 23% des patients ont bénéficié d'une éducation thérapeutique (ETP). La Check List a été réalisée pour 5,7% des patients. Un rendez-vous avec un cardiologue a été programmé en post hospitalisation dans 70% des cas. 5,4% des patients sont décédés au cours de la prise en charge. Conclusion : Cette étude met en évidences des lacunes. Il faut réserver le passage aux urgences aux prises en charges cardiologiques urgentes, raccourcir les délais, optimiser la prise en charge thérapeutique intra hospitalière et de sortie. Le lien ville hôpital doit être renforcé, de même que l'autonomie du patient grâce à l'ETP. La télémédecine, est un outil en plein essor, porteur de promesses pour renforcer la surveillance ambulatoire.

    Date de soutenance: 13 Juin 2018
    Directeur(s) de thèse: Cantie, Philippe
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Insuffisance cardiaque aigüe - Parcours de soins pré et intra-hospitalier
    Déposé le: 19 Nov 2018 18:20

    Actions (login required)

    Voir document