Logo Logo

Attente prolongée dans la salle d'attente du médecin généraliste : impact du retard sur la qualité des soins primaires

Turon Lacarrieu, Sara (2018) Attente prolongée dans la salle d'attente du médecin généraliste : impact du retard sur la qualité des soins primaires. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (3604Kb)

    Résumé en français

    Contexte : Un retard avant un rendez-vous programmé ou des temps d'attente longs avant la consultation chez le médecin généraliste sont à l'origine d'un stress bien connu pour les patients et d'une baisse de leur satisfaction. Cependant, les médecins généralistes n'ont jamais été interrogés sur les conséquences de ce retard sur leur pratique. Objectif : il s'agit principalement de quantifier l'impact du retard sur la qualité des soins des médecins généralistes. Il s'agit secondairement d'en quantifier l'impact sur le vécu de leur pratique et sur leur qualité de vie privée. Méthode : étude épidémiologique descriptive transversale basée sur un auto-questionnaire distribué par mail, SMS et voie postale entre février et mars 2018 à 203 médecins généralistes libéraux de l'ex-région Midi-Pyrénées. Analyse des données de façon descriptive puis comparative. Résultats : 107 questionnaires ont été exploités, le taux de réponse était de 53 %. L'impact du retard sur le déroulement des consultations suivantes a été reconnu par 87% des médecins (Intervalle de confiance à 95% = [80 ; 93]). Les principaux critères de qualité des soins touchés par le retard étaient la résolution des problèmes sociaux et administratifs (88%), la disponibilité pour répondre au téléphone (59%), le temps de parole accordé aux patients (45%), la prévention (44%), et la durée des consultations suivantes écourtées (43%). Les analyses secondaires suggéraient un vécu négatif des situations de retard avec un stress généré pour 68% des médecins. La ponctualité était considérée comme importante pour 93% des médecins. D'après 76% des médecins de l'étude, leur qualité de vie était altérée par le retard. Conclusion : le retard apparait comme un facteur prédictif négatif de la qualité de soins. Travailler sur la ponctualité contribuerait donc non seulement à une amélioration de la prise en charge de des patients mais aussi une amélioration du bien-être des médecins dans leur vie professionnelle et privée. La faculté de médecine de Toulouse pourrait être pionnière en la matière en créant une formation sur la gestion de l'agenda médical et la gestion du stress engendré par le retard.

    Date de soutenance: 05 Juillet 2018
    Directeur(s) de thèse: Bories, Pierre
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Amélioration de la qualité des soins - Soins primaires - Médecine générale - Retard des médecins - Attente en salle d'attente - Organisation du système de soin - Evaluation des pratiques professionnelles
    Déposé le: 28 Aug 2018 13:51

    Actions (login required)

    Voir document