Logo Logo

Intérêt du dosage du NT-proBNP dans l'aide au diagnostic d'insuffisance cardiaque devant une dyspnée chronique

Franiatte, Antoine (2018) Intérêt du dosage du NT-proBNP dans l'aide au diagnostic d'insuffisance cardiaque devant une dyspnée chronique. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2452Kb)

    Résumé en français

    Introduction : Dans un contexte de vieillissement de la population, le diagnostic précoce de l'insuffisance cardiaque est un enjeu de santé publique majeur. Sa prévalence élevée, son mauvais pronostic, et la possibilité de modifier son évolution par des traitements adaptés, incite à développer l'utilisation d'outils diagnostics simples. Le peu de travaux réalisés sur les peptides natriurétiques dans le contexte d'insuffisance cardiaque chronique concerne des populations à haut risque cardiovasculaire. Avec l'idée de pouvoir transposer nos travaux à une utilisation ambulatoire nous avons choisi de nous centrer sur leurs performances diagnostiques au sein d'une population filtrée, indemne de pathologie cardiovasculaire. L'objectif de notre étude est donc d'explorer la sensibilité, la spécificité et les valeurs prédictives du NT-proBNP dans l'exclusion du diagnostic d'insuffisance cardiaque, chez des patients présentant une dyspnée chronique, sans autre signe clinique d'insuffisance cardiaque. Matériel et Méthodes : Il s'agit d'une étude observationnelle prospective monocentrique au sein du centre hospitalier de Bigorre de juin 2017 à avril 2018. Nous avons inclus les patients de 40 à 85 ans, jugés à risque cardiovasculaire bas ou intermédiaire, et adressés par leur médecin traitant en consultation de cardiologie pour une dyspnée chronique de stade NYHA II ou III. Notre étude comparait le dosage du NT-proBNP à différents seuils au diagnostic retenu par le cardiologue en utilisant la sensibilité, la spécificité, la valeur prédictive positive, la valeur prédictive négative et la réalisation d'une courbe ROC Résultats : De juin 2017 à avril 2018, 85 patients ont été inclus. 72 dans le groupe " non cardiopathe " et 13 dans le groupe "cardiopathe" (7 insuffisants cardiaques à fraction d'éjection altérée et 6 insuffisants cardiaques à fraction d'éjection préservée). Le taux moyen de NT-proBNP est significativement plus élevé au sein du groupe cardiopathe : 1337.5 pg/mL versus 112.2 pg/mL (p < 0.001). Le test présente une sensibilité de 92,3 % à 76,9 % et une spécificité de 90,3 % à 68,1 % en fonction des analyses. La valeur prédictive négative est toujours supérieure à 95%. La valeur prédictive positive est toujours inférieure à 58,8 %. La valeur idéale du seuil de NT-proBNP d'après analyse ROC est de 486 pg/mL. L'aire sous la courbe est de 0,87 (IC 95% 0,83-0,92). L'analyse la plus pertinente identifie le seuil de > 50 pg/mL avant 50 ans, > 75 pg/mL entre 50 et 75 ans, et > 250 pg/mL après 75 ans. Conclusion : Il existe un intérêt au dosage du NT-proBNP dans le diagnostic d'exclusion de l'insuffisance cardiaque devant une dyspnée chronique chez les patients ne présentant pas d'autres symptômes évocateurs de cardiopathie. Une interprétation tenant compte de l'âge du patient permet de meilleures performances diagnostiques. D'autres travaux mériteraient d'être réalisés pour affiner l'utilisation des peptides natriurétiques notamment dans le contexte de l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée.

    Date de soutenance: 15 Juin 2018
    Directeur(s) de thèse: Ben Ali, Chakir
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: NT-proBNP - Insuffisance cardiaque chronique - Dyspnée chronique - Diagnostic
    Déposé le: 26 Jun 2018 13:57

    Actions (login required)

    Voir document