Logo Logo

La place des internistes dans le système de santé français. Le point de vue des médecins généralistes en 2016

Caux, Mathias (2017) La place des internistes dans le système de santé français. Le point de vue des médecins généralistes en 2016. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1578Kb)

    Résumé en français

    Objectif : La médecine interne a une place particulière dans le champ des spécialités médicales françaises puisqu'elle n'est pas une spécialité d'organe. L'avis des médecins généralistes, qui ont une place centrale dans le système de santé français, sur leur relation à la médecine interne et aux internistes nous parait important. Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude épidémiologique, observationnelle, descriptive et transversale à partir d'un questionnaire adressé par email aux médecins généralistes et aux médecins internistes de la région Midi-Pyrénées. L'objectif principal était de décrire la vision des médecins généralistes de Midi Pyrénées concernant la médecine interne. L'objectif secondaire était de décrire la vision des internistes sur les mêmes sujets. Résultats : Nous avons recueilli 311 réponses de généralistes et 13 réponses d'internistes. Une majorité de médecins généralistes ont un médecin interniste dans leur réseau (83,4%) mais ils ne font pas appel fréquemment à eux (environ une fois par trimestre). Certaines circonstances sont communément admises comme étant un motif de recours à la médecine interne comme les situations diagnostiques complexes (93,6% des médecins généralistes ; 100% des internistes) et les maladies systémiques (92,4% des médecins généralistes ; 100% des médecins internistes). Au-delà de ces deux situations, les réponses sont plus mitigées tant du côté des généralistes que des médecins internistes eux-mêmes. Près de la moitié (46,2%) des médecins internistes estiment que les médecins généralistes éprouvent des difficultés à savoir quand faire appel à eux. Les médecins généralistes font appel aux médecins internistes " plutôt après " les spécialistes d'organe (47,3 contre 23,3% avant). Conclusion : Les médecins généralistes de Midi-Pyrénées en 2016 ont recours aux médecins internistes principalement pour des diagnostics complexes ou des maladies systémiques ou inflammatoires et assez peu dans des situations relevant de la médecine polyvalente.

    Date de soutenance: 13 Janvier 2017
    Directeur(s) de thèse: Michaud, Martin
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Médecine interne - Médecine générale - Relations interprofessionnelles
    Déposé le: 04 Jun 2018 11:29

    Actions (login required)

    Voir document