Logo Logo

Evaluation de l'irradiation en tomothérapie après mastectomie et reconstruction mammaire immédiate par prothèse pour un cancer du sein

Dejean, Romain (2018) Evaluation de l'irradiation en tomothérapie après mastectomie et reconstruction mammaire immédiate par prothèse pour un cancer du sein. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1767Kb)

    Résumé en français

    Objectif : rapporter notre expérience de l'irradiation en tomothérapie de patientes ayant eu une irradiation après mastectomie et une reconstruction mammaire immédiate (RMI) par prothèse, dans le cadre de la prise en charge d'un cancer du sein invasif. Méthodes : entre 2011 et 2016, un total de 87 patientes traitées par mastectomie et RMI par prothèse rétro-pectorale suivie d'une irradiation en tomothérapie ont été analysées rétrospectivement. Les plans de traitement ont été comparés à ceux de 86 patientes traitées en tomothérapie après mastectomie sans reconstruction durant la même période (groupe contrôle). Dans chaque groupe, nous avons analysé la couverture pariétale et des ganglions de la chaîne mammaire interne (CMI), ainsi que les volumes de poumons et de cœur irradiés. Les résultats cliniques ont également été étudiés, incluant le taux d'échec de reconstruction, d'échange de prothèse, les taux de récidive loco-régionale et la survie. Résultats : la couverture du PTVparoi était significativement améliorée dans le groupe RMI en comparaison au groupe contrôle (V95%=95,1% versus 92,0%, p<0,001). Il n'y avait pas de différence significative dans la couverture de la CMI entre les deux groupes (V95%= 93,1% versus 92,4%, p=0,347). Le volume de poumon homolatéral irradié était significativement moins important pour les patientes reconstruites avec un V20Gy médian de 11,6% en comparaison à 15,2% dans le groupe contrôle (p<0,001). De même, le V15Gy médian au cœur était diminué de manière significative dans le groupe RMI par rapport au groupe contrôle (1 ,7 versus 2,5% ; p=0,028). Après un suivi médian de 39,8 mois, le taux de récidive loco-régionale était très bas dans chaque groupe (seulement 1 récidive locale et 3 récidives ganglionnaires sur les 87 patientes reconstruites). Le taux d'échec de reconstruction était de 13,8% (n=12) et 33,3% de patientes ont eu au moins un changement de prothèse. Conclusion : la tomothérapie est une excellente option thérapeutique pour la prise en charge par radiothérapie des patientes après mastectomie et RMI par prothèse, permettant d'obtenir des résultats dosimétriques optimaux et des résultats cliniques satisfaisants.

    Date de soutenance: 12 Avril 2018
    Directeur(s) de thèse: Massabeau, Carole
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Reconstruction mammaire immédiate - Tomothérapie - Evaluation dosimétrique - Cancer du sein
    Déposé le: 04 Jun 2018 10:31

    Actions (login required)

    Voir document