Logo Logo

Comparaison des conditions d'intubation après induction par propofol associé à une dose de sufentanil ou de remifentanil en chirurgie d'extraction dentaire : une étude prospective, randomisée en double aveugle

Dolsan Chapelier, Adeline (2018) Comparaison des conditions d'intubation après induction par propofol associé à une dose de sufentanil ou de remifentanil en chirurgie d'extraction dentaire : une étude prospective, randomisée en double aveugle. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (857Kb)

    Résumé en français

    Le but de cette étude était de comparer les conditions d'intubation obtenues après une induction par propofol-sufentanil ou propofol-rémifentanil. Un total de 70 patients, ASA I et II subissant une ablation des dents de sagesse sous anesthésie-générale avec intubation en ambulatoire ont été randomisés dans cette étude en double aveugle. Ils recevaient soit du rémifentanil (3 ?g.kg-1) soit du sufentanil (0,3 ?g.kg-1) associé à 2,5 mg.kg-1 de propofol pour l'intubation. L'objectif principal était la comparaison du pourcentage de conditions d'intubations "excellentes", évaluées par l'échelle Scandinave. Les critères de jugement secondaires étaient définis par le pourcentage de patients présentant une chute de plus de 20% de la fréquence cardiaque ou de la pression artérielle moyenne, le délai de reprise d'une ventilation spontanée, le délai entre la fin de la chirurgie et l'extubation du patient et le délai d'obtention d'un score d'Aldrete à 10. Le pourcentage de patients capables de rejoindre leur lit sans aide, avec une EVA>3 ou présentant des douleurs laryngées plus de 15 minutes après leur arrivée en salle de réveil a également été analysé. Les conditions d'intubation étaient statistiquement meilleures dans le groupe rémifentanil (51,4% vs. 20% dans le groupe sufentanil ; p=0,0064). Les paramètres hémodynamiques étaient conservés avec le rémifentanil. L'utilisation de rémifentanil n'augmentait pas significativement l'EVA ou les douleurs laryngées en salle de réveil. Ceci est confirmé par le fait que la consommation de morphine en salle de réveil était comparable entre les deux groupes. L'induction avec le rémifentanil permettait de diminuer significativement le délai d'obtention d'un score d'Aldrete à 10. Lorsqu'une intubation sans curares est nécessaire, les conditions d'intubation sont largement meilleures lorsque le rémifentanil est utilisé en comparaison avec le sufentanil.

    Date de soutenance: 29 Mars 2018
    Directeur(s) de thèse: Bruneteau, Laura
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Conditions d'intubation - Rémifentanil - Sufentanil - Curares
    Déposé le: 04 Jun 2018 10:34

    Actions (login required)

    Voir document