Logo Logo

Valeur discriminante de l'IRM pour le diagnostic des endomètres bénins et malins chez les patientes ménopausées présentant des métrorragies ou un épaississement endométrial asymptomatique : pré-étude prospective

Cartayrade , Noëlle (2018) Valeur discriminante de l'IRM pour le diagnostic des endomètres bénins et malins chez les patientes ménopausées présentant des métrorragies ou un épaississement endométrial asymptomatique : pré-étude prospective. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Santé de Toulouse.)
Télécharger (98Kb)

    Résumé en français

    Objectifs : étudier la valeur discriminante des aspects morphologiques et fonctionnels en IRM et déterminer la performance diagnostique globale de l'IRM dans la distinction des endomètres bénins et malins chez les patientes ménopausées présentant des métrorragies post-ménopausiques (MPM) ou un épaississement endométrial asymptomatique (EEA). Matériels et méthodes : étude prospective, bicentrique en région Occitanie, de juin 2016 à janvier 2018, incluant les patientes ménopausées présentant des MPM ou un EEA échographique, en dehors d'un traitement par Tamoxifène ou THS. Réalisation d'une IRM pelvienne comprenant des séquences morphologiques (T1,T2,T1 après injection de gadolinium) et fonctionnelles (diffusion et perfusion), interprétée par un radiologue junior et un radiologue sénior, en aveugle. Comparaison de chaque données de la grille de lecture et de la conclusion globale de l'IRM aux résultats anatomopathologiques obtenus par biopsie de l'endomètre, hystéroscopie ou hystérectomie. Résultats : sur le 61 patientes incluses, 42 ont bénéficié d'un prélèvement de l'endomètre, parmi lesquels ont été retrouvés 15 cancers de l'endomètre (25%), 1 hyperplasie atypique (1,6%) et 35 lésions bénignes (58%). L'âge moyen était de 62,9 ans. La présence d'un endomètre épais (p<0,001), d'une masse intra-cavitaire en isosignal T2 (p=0,001), d'un signal hétérogène en T2 (p=0,008), d'une irrégularité de l'interface endomètre/myomètre (p<0,001), d'adénomégalies pelviennes (p=0,04), d'une diminution de l'ADC (p=0,001), et d'une courbe de rehaussement de type 2 ou 3 (p=0,005) étaient significativement associés au cancer de l'endomètre. Les performances diagnostiques de l'IRM étaient : sensibilité 95,8% et 91,3%, spécificité 93,3% et 80%, VPP 93,3% et 87,5%, VPN 93,3% et 85,7% pour respectivement le lecteur sénior et le lecteur junior. Conclusion : notre étude montre l'intérêt des séquences morphologiques et fonctionnelles dans la caractérisation de l'endomètre des patientes ménopausées présentant des MPM ou un EEA. L'IRM pelvienne est un outil performant pour différencier les endomètres bénins et malins chez ces patientes.

    Date de soutenance: 30 Mars 2018
    Directeur(s) de thèse: Viala-Trentini, Muriel
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: IRM - Endomètre - Post-ménopause - Métrorragies - Epaississement endométrial asymptomatique - Cancer de l'endomètre - Lésions endométriales bénignes - Séquences morphologiques - Diffusion - Perfusion
    Déposé le: 03 May 2018 11:10

    Actions (login required)

    Voir document